jeudi 29 novembre 2007

Hausse du pouvoir de crachats (dans notre gueule)


Grandiose.
Tout simplement grandiose.

Ce sont les seuls mots qui me viennent après avoir écouté les 50 minutes d'intervention de M. le président, sur "la question du pouvoir d'achat".

50 Minutes de "grinçages" de dents, de "serrages" de maxillaires, d'"étouffages" de cris de rage.

J'ose à peine passer en revue les propositions, ridicules, de ce tout petit homme d'Etat.

Bon, on va y aller quand même, c'est bon de rire parfois...

Tant pis si j'en oublie, l'insignifiance de ses propositions n'ayant d'égale que l'ineptie de ses propos, je ne prends pas de gros risques:

1. Indexation des loyers sur l'indice des prix, et non plus sur celui de la construction:

Première remarque, comme ça, au passage, la catégorie de population qui souffre le plus de la tristement célèbre "baisse du pouvoir d'achat", dans notre beau pays, se retrouve souvent logée à l'hôtel, suite à la dite baisse, plus que brutale.
Et même en travaillant... (plus, pour gagner plus?), celle-ci ne parvient pas à se loger.
A moins d'indexer le prix de la chambre d'hôtel sur le dit indice...

Seconde remarque, tu peux y aller, coco, cette mesurette ne sera effective qu'a la prochaine hausse, on a encore un an a tirer!
D'ici là, et avec les hausses de loyer qu'on vient de se manger, on y sera tous à l'hôtel!

2. Favoriser le travail dominical:

Désolé, ce jour-là j'ai messe. Ca m'aurait intéressé, mais bon...

Un détail, en passant encore, j'ai eu la faiblesse de penser que notre tête de noeud présidentielle, avec le flop retentissant de son "Travailler plus, pour gagner plus", avait compris que la majeure partie des sociétés n'avait pas besoin de ses salariés, hors des plages horaires classiques.

Maintenant, si sa prochaine idée, c'est de nous faire travailler la nuit, faut voir.
J'en parle à mon patron dès demain.

3. A propos d'heures de travail supplémentaires, le "chapitre des 35 heures":

Il se tue à nous l'expliquer, le claironne à tour de bras: "Tout ça, c'est la faute aux 35 heures, Ma'me Chabot"!
Il faut donc permettre aux salariés, dans chacune de leurs entreprises, de négocier avec leurs patrons, et ce, hors cadre syndical, siouplé, un contournement de cet acquis social, "travaillicide".

Attends, y'a un truc que je comprends pas. Depuis l'application de la réforme des 35 heures, la 36ème est pas une heure supp'?
Ou je me trompe lourdement, ou ce con n'a pas compris que la loi en question allait dans le sens de ce qu'il proposait?
Merci de m'éclairer si vous le pouvez.

4. "Se faire payer" ses RTT:

Second bug. Ce type nous explique que, justement, les congés inhérents à la réforme des 35 heures peuvent permettre de "Travailler plus, pour gagner plus".
ET CE GRACE AUX 35 HEURES!!!

Et, une fois de plus, tous les corps de métier dans lesquels les 35 heures ne sont qu'un vaste fantasme, apprécieront à sa juste mesure cette proposition.

5. Déblocage d'une partie de l'épargne salariale:

Une fois de plus, il s'agit d'une mesurette, puisque celle-ci ne concernera que les salariés (privilégiés?) dont l'entreprise a mis en place ce genre de rétributions.
Nos concitoyens les plus durement touchés par la fameuse "baisse du pouvoir d'achat" apprécieront.

Je pense ici à ceux, sans doute majoritaires, dont ce n'est pas le cas.
Et aux autres, pas salariés du tout, pour qui l'épargne salariale, par définition, ne signifie rien du tout...

Si ce n'était pas si grave pour la plus grande majorité d'entre nous, je dirais qu'on s'est bien marrés.

Ce n'est pas l'envie qui me manque de vous parler des bénéfices absolument faramineux de nombres de "grosses boîtes françaises".
Ce n'est pas la fatigue qui me retient d'évoquer l'évidente nécessité de redonner au travail sa valeur, par le biais d'une revalorisation des salaires, qui est un dû, au regard des monstrueux bénéfices en question.
C'est par contre le dégoût et une certaine forme de lassitude qui m'empêche d'évoquer les cadeaux du "Bouclier fiscal", qui ont fait don de 15 milliards aux plus riches de nos concitoyens.
Première mesure prise par ce petit homme qui, ce soir, avouait que l'Etat n'avait plus d'argent...

Mais je bosse demain. Je me lève tôt.
Eh oui, j'essaie de maintenir mon pouvoir d'achat.
Tout seul.
Comme vous.


3 commentaires:

leptitbenji a dit…

Salut Infocrate,

Merci pour ton message sur mon blog: j'avais déjà lu ton post sur le pouvoir d'achat, et il m'avait beaucoup plu. Mais en postant mon billet sur mon blog quelques jours plus tard, je n'avais su retrouver la source de ton billet. Donc pas de petit lien vers ton blog, ni même une référence à ton post.

Je vais faire ça tout de suite.

Pour le fond, je crois qu'on est bien d'accord.
Leptitbenji

Infocrate a dit…

Salut,

Il semblerait qu'il y ait un souci avec le lien vers ton profil.
J'ajoute donc un petit lien vers chez toi, pour ceux qui auraient la bonne idée d'aller te lire:
1-100-C

Leptitbenji a dit…

Merci.

Problem solved

 
Add to Technorati Favorites