vendredi 22 février 2008

Tous terroristes!


Ami lecteur, tu es en train, sans même t’en apercevoir, de passer du côté obscur, brutal, sauvage de la Résistance.

Oui, sache qu’en entrant ici, tu es en passe de devenir un dangereux terroriste.
Rien de moins !

Un genre de Carlos.
Pas le chanteur mort, le «chacal» qui posait des bombes dans les années 70.

Même que c’est le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez, qui l’a dit :

«En ce moment, notamment de la part de l'opposition, on est dans une posture de terrorisme intellectuel, c'est-à-dire qu'on utilise les mots comme des bombes qui ont uniquement pour objectif de détruire»

Brrr…Ca fait peur, nan?

Même que tu serais en passe de devenir un terroriste-intellectuel-hystérique :

« (…)L'opposition est «dans une hystérie uniquement centrée sur le président de la République, sur sa personnalité» et se livre à des «attaques extrêmement personnelles», ajoute le porte-parole du gouvernement. »


Attends, attends…
Parce qu’il est pas en pleine crise le petit président ?

On notera d’ailleurs ici que je ne reprends pas le terme d’hystérie.

Un certain nombre de pathologies psychiatriques apparaissant plus à même de décrire le cas Voyoucrate 1er, comme l’a analysé, et aimerait le faire savoir, difficilement, une partie de la presse étrangère.

En fait d’hystérie, par ailleurs, ce que je peux lire ici et là en ce moment, me paraît simplement proportionnel à l’énormité des propos du nabot.

Violent, moué…

Vouloir coller des fantômes décharnés sur le dos des gosses de CM2, c’est sain, peut-être ?
Et tenter d’exacerber les sentiments communautaristes, sous un angle religieux, de surcroît, c’est pas violent peut-être ?
C’est pas dangereux non plus ?


On était nombreux dans notre coin, plus ou moins découragés, surtout fatigués de ne devoir commenter que les aventures sentimentalo-people de Carla et son mari, écoeurés que cela permette de passer sous silence tout le reste, et voilà notre Voyoucrate 1er qui balance bombes sur bombes.

Alors c’est qui l’hystérique de service ?
Et puisqu’on parle de bombes, c’est qui le terroriste ?
Et puisqu’on parle d’intellec… Ah, non, au vu des déclarations du nabot, ça, ça colle pas.

Pardon, je m’emporte.

Et le Laurent Wauquiez de conclure :

«L'erreur, c'est de croire que quand le président prend la parole, il faudrait que le sujet soit entièrement ficelé».

Bah, non.
Là non plus, le commentaire n’est pas très fin.
L’erreur, c’est que le président lui-même croit à cette folie.
Et qu’aucun de ses sbires du gouvernement n’aient les couilles de lui dire.

Remarque, face à un fêlé pareil, je les comprends… C’est tout de même lui qui menaçait de « pendre à un croc de boucher » celui qui l’avait foutu dans la m… avec les listings de l’Affaire Clearstream. Ca calme, même les plus dissidents !


Outre la teneur des propos de Wauquiez, qui n’a d’égal, dans le ridicule, que les jérémiades de Fillon, ce qui me fout en rogne une fois de plus, c’est que ça sent la manip’ à plein nez.


Il ne t’aura pas échappé, en fin terroriste intellectuel que tu es, que le gouvernement, président en tête, n’a que rarement placé le débat sur un terrain politique depuis Mai 2007.
Où plutôt a toujours fait en sorte que notre regard se tourne ailleurs, en permanence.
Et maintenant qu’ils sont à terre, le système de défense est le même.

Adopter cette posture de victime, assailli par des hordes de terroristes-intellectuels-gauchistes-hystériques, de type blessé sur le plan personnel, ça a le mérite d’éviter de parler bilan, résultats, bref, POLITIQUE.


Ce que d’autres dangereux terroristes ne se sont pas privés de faire pourtant, les scélérats ! Même que ça suinte au travers des sondages, d’où le titre de ce billet !

Titre qui ne m’a pas été inspiré que par cet aspect des choses, d’ailleurs.


Le mot terroriste, que j’emploie ici à tour de bras, m’écorche littéralement l’oreille, pour être franc.

Parce que la Droite Extrême qui nous gouverne est passé maîtresse dans l’art de nous bourrer le mou avec des mots bien choisis, pesés longuement, et traduisant généralement une volonté déterminée de répandre la plus dégueulasse des propagandes.


Méfie-toi ami lecteur, et regarde comme ce mot, cette notion reviennent à la mode :
http://www.bakchich.info/article2646.html


Le retour du terrorisme d’extrême-gauche !!!
Oui, à l’instar des mots de Wauquiez, cette déclaration de notre ministre de l’intérieur est également hilarante.
Je suis le premier à en pleurer de rire.
Et d’ailleurs, comme semble le penser les RG eux-mêmes, d’après l’article de bakchich, cela ne correspond tout bonnement à aucune réalité.


Mais il y a deux choses qui m’amusent moins.

La première, je viens d’en parler, c’est que les mots choisis en Politique sont rarement dûs au hasard. L’idée de terrorisme, à tous les étages, ou à chaque coin de rue, comme tu voudras, à force d’être agitée, martelée, va finir par te rentrer dans la tête.


Si, si, faut faire gaffe quand même, c’est une technique qui a déjà porté ses fruits.


Et parler de « terrorisme intellectuel », associé aux propos de l’opposition, et de « terrorisme d’extrême-gauche » avec des vrais morceaux de bombes dedans, dans le même temps…


Tu commence pas à le sentir le glissement, là ?


En clair, dans quelque temps, tout opposant, un tant soi peu virulent, sera jugé susceptible d’être un terroriste.
Tremblez braves gens !


Seconde raison de ma crainte, c’est qu’il y a un endroit, Outre-Atlantique, où ce genre de propagande (les américains parlent, eux, de « terrorisme domestique », c’est joli aussi...) a passer le cap des simples mots, de la simple idée et va sans doute, sous peu, se transformer en loi (Merci pour le lien ami Farès ;) ).


Tiens, puisqu’on y est presque, puisque ça semble nous pendre au nez, au train où vont les choses, je vais poser une petite bombe, pour être bien dans mon rôle.

Tu te souviens du président qui disait que les caisses étaient vides ?
Bah, ça dépend, en raclant bien, des fois, on trouve.


Voilà le contenu d’un mail que je viens de recevoir :

« Les caisses sont vides dit Sarkozy :

Pourtant les caisses ne sont pas vides pour construire au Mesnil - Amelot deux grands centres de rétention :Le 3 MARS 2008 les travaux commenceront, 21 bâtiments en construction pour 16 310 m2 au total!
Capacité à recevoir et à loger 240 PERSONNES + 255 GENDARMES
Coût 34 085 760 euros H.T.
Donneur d’ordre : Ministère de la défense et des armées » (Info confirmée ici.)


Et si on profitait de ces jolis locaux pour dangereux vilains sans-papiers et leurs familles, et qu'on y enferment également tous les futurs vilains terroristes méchants pas beaux, qui mettent en péril la sécurité de la Nation ?



Découvrez Keny Arkana!

2 commentaires:

Fares a dit…

Salut Infocrate !

Tout à fait d'accord avec toi, je trouve que tu l'as très bien exprimé.

Je pense aussi que ce glissement rhétorique n'est pas anodin.
Le phénomène aux Etats-Unis semble malheureusement très clair : on crée des lois d'exceptions très dure spécifiquement pour les terroristes (privation de tous les droits).
Et puis progressivement, à coup de lois successives on étend le spectre de couvertures de ces "lois d'exceptions" au point que n'importe qui peut se retrouver dans le collimateur.

Voir par exemple le Military Commissions Act.


En France nous n'en sommes pas encore là, mais il y a dans cette attitude quelque chose qui ne sent vraiment pas bon, et tu as raison de la pointer du doigt.

Infocrate a dit…

Cela fait un moment que le gouvernement en place joue avec les mots, jeu malsain qui déforment les notions abordées,avec l'Histoire, réécriture flagrante qui oriente la lecture qui en est faite.

J'ai le sentiment qu'il y a encore peu, il ne s'agissait que d'une vision, que d'un point de vue, certes orientée de manière flagrante, mais pas nécessairement imposée.

Il y a une violence dans le mot "terrorisme" qu'on ne peut ignorer, et un côté "Choisis ton camp, ou tu en pâtiras" qui sonne un peu comme une menace.

"En France nous n'en sommes pas encore là", tu l'as bien compris, ce n'est pas ce que je dis.

Mais oui, cette manière de diaboliser la contestation, de la rapprocher de notions évidemment et définitivement répréhensibles, comme le recours à la violence aveugle, est assez troublante.

Je ne peux croire que ceux qui manient ces notions sont des idiots, malgré les divers noms d'oiseaux dont je peux les affubler pour calmer ma colère.

Je pense donc qu'il s'agit d'une volonté délibérée de faire peur, de créer des amalgames malsains...

Restons vigilants donc!

 
Add to Technorati Favorites