lundi 17 novembre 2008

Toute, toute PETITE chose...

[Edit: La violence verbale de ce billet est dûe à une colère trop longtemps contenue, à l'égard des idées particulièrement violentes, elles aussi, de M. Zemmour.
L'humour "trash" n'étant visiblement pas forcément toujours bien perçu, et le dix millième degré étant difficile à percevoir pour certains lecteurs, merci de passer directement à celui-ci, si vous êtes dans ce cas. Ou de partir. Loin. A vous de voir...]

Il y a longtemps que "le chose Zemmour" m'inspire les plus vils sentiments.

Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte cranienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré.

Je vous laisse marquer une pause ici afin de faire le tour des contradictions inhérentes à la phrase précédente...

Oui, la boîte cranienne du cloporte en question ne renferme pas plus de liquide céphalo-rachidien (puisque ce dernier est censé être le liquide dans lequel baigne UN CERVEAU) que la queue de Le Pen ne contient d'humanité lorsqu'il remue son oeil...
Celle-ci ne cache, c'est une certitude totale désormais, qu'un immonde tas d'ordures.
La tête de Zemmour, j' veux dire.
(Notez bien que cela puisse également s'appliquer à l'organe de Jean-Marie-le-sus-évoqué, me semble-t-il...)

Bref, trêve de disgressions (et d'hommage discret à P. Desproges, notre Maître à tous).
Reprenons.

A l'époque, déjà, les déclarations de cette immonde punaise du PAAF (Paysage des Abrutis Audiovisuels Français), concernant la "féminisation", pardon, la "dévirilisation" des sociétés occidentales m'avaient laissé pantois.

(Oui, je ne mets ici que la 1ère partie de cette émission, elle suffit largement à se rendre compte de l'ampleur des dégâts...)

Atterré.
Affligé.

Mais je pensais, à l'époque, que ne point parler de cette insulte vivante à l'intelligence, au niveau de réflexion aussi élevé que celui d'un cafard, était la meilleure des positions à adopter:

Ne pas faire de publicité au vomi nauséabond qui s'écoulait (et s'écoule interminablement) de façon quasi-ininterrompue de ce petit être, lorsqu'il tente de nous faire croire qu'il s'exprime... (Essayant de nous faire avaler (beuark!) qu'il a réfléchi, au préalable) me paraissait être le meilleur moyen de ne point risquer de répandre l'épidémie de gastro intellectuelle dont "Zemmour la moucham' " est atteint, ad vitam æternam.

Virus qu'il a contracté, vraisemblablement, au contact des manipulateurs d'opinion les plus vils:
Racisme, Sexisme, et tous les trus en -isme qui font gueuler, et donc parler de sa (toute toute) petite personne insignifiante, en dehors de cela...
Et qui constitue son (tout tout) petit fond de commerce, pauvre chose qu'il est...

Je mettais alors l'idiotie flagrante, ainsi que le caractère éminemment "cromagnonesque" de ses propos, sur le compte d'un conflit oedipien qui n'aurait point été réglé.
Ou sur la taille d'un pénis jugée insuffisante.
A moins qu'il ne s'agisse d'un problème de raideur de celui-ci, inversement proportionnelle à celle de sa "vision des choses".
Voire les deux.

Puis il y eût également l'épisode "Les enfants de Don Quichotte" chez Ruquier.
Avec Augustin Legrand qui crache sur la télé, tout en y venant.
Position difficile à défendre, même si celle-ci est aisée à comprendre.
Point de vie pour quelque mouvement que ce soit, sans communication...
C'est comme ça, ma pov' dame.

Mais ce n'est pas le propos de ce billet.

Le propos de ce billet, on l'aura compris, est de me soulager de la haine que peuvent engendrer les idées vomies par "Zemmour le monstrueux".

Face à Legrand, "Zemmour l'étroit d'esprit" posait une question qui, à bien y réfléchir, reflète parfaitement l'état d'esprit des gens de l'Ultra-Droite, et de ceux parmi les plus obtus:

"Qu'est-ce qu'on appelle un "mal-logé"? C'est quelqu'un qui estime qu'il est mal logé?"



Petite fiente que cet individu, décidément...

Point n'est besoin de perdre son temps à lui conseiller d'aller regarder la misère dans le blanc des yeux, me disais-je alors.
Ce type d'individu, totalement contaminé par la propagande qu'il tente honteusement de relayer, aurait le nez dans la merde qu'il continuerait de sourire (de ce sourire qu'il a définitivement fourbe, parce qu'intrinsèquement faux), déclarant que:
"Mais c'est quoi l'odeur de la merde? Quelque stimulus olfactif qu'on juge désagréable?"

Si tant est que la négation de pareilles évidences puisse lui servir à quelque chose...
Si tant est qu'il ait un quelconque intérêt à nier pareilles évidences...

Car ce genre de personnages ne peut énoncer de telles horreurs sans avoir quelques miettes à espérer (?).

Je mettais alors, on l'aura compris, les égarements de cette petite merdouille piaffante d'agressivité sur le compte d'un quelconque espoir de plaire au Pouvoir en place.

Mais les dernières déclarations de "Zemmour la vomissure" ont totalement, et définitivement, fini de me convaincre que celui-ci est atteint d'une maladie orpheline, dont il est le seul à souffrir, à ce point, j'entends:
La Haine de l'Autre.

Qu'il soit du sexe opposé, qu'il soit moins fortuné (et donc "mal-votant"), ou, dernières victimes de sa Haine pathologique:
Pas de la même couleur que lui.

Parce que voilà où en est rendu cet immonde cloporte:

Il affirme, au mépris de toutes les évidences scientifiques, de toutes les avancées sociologico-humanistes, et reniant par la même, toutes les horreurs passées, engendrées par pareille théorie, que, ATTENTION:

"Il existe une race Noire et une race Blanche".



Deux questions:

A quoi prépare-t-il son auditoire potentiel en tentant de faire revivre pareilles horreurs?

Je suis inquiet de la réponse...

ET:

Est-il utile d'expliquer à ce vil petit étron qu'il s'agit simplement d'une différence de couleur de peau?
Est-il raisonnable, voire censé, de tenter de lui expliquer ce que sont les mélanines?

Mais, concernant cette seconde question-ci, j'ai MA réponse:

Non.
Définitivement, NON.

Parce que ce "chose là", par la violence de ses propos, par la bêtise de ses déclarations, par le caractère immonde des idées qu'il met en avant, m'a définitivement éloigné de toute envie de tenter d'envisager, même d'un point de vue purement hypothétique, de dialoguer.

Ce... "chose" est immonde.
Point barre.

Le seul partage que j'envisage désormais le concernant, et émanant de mon être, est un gros glaire.
Dans son immonde petite face.

Et pour que j'en arrive à ce point de colère totalement incontrôlable, c'est que le cafard en question a été bien, mais alors, BIEN TROP LOIN.

En arrière, en l'occurrence.

Et à force de reculer...
Eric...
Puisque Nous, nous avançons...
Comment veux-tu, comment veux-tu, Eric?

Hein?
Comment veux-tu?


Découvrez Mademoiselle K!


P.S: Cette violence, trop longtemps contenue, a fini par se libérer suite au "visionnage" de cette séquence-là, dont les idées sont dénoncées chez lui, par MONSIEUR Fontenelle, que je remercie 'videmment vivement.

155 commentaires:

Leptitbenji a dit…

Parler de "races" n'implique pas forcément "être raciste", même si ça choque parfois l'oreille de nos jours.
L'article Premier de notre Constitution reconnait par exemple l'existence des "races" en employant le terme "sans distinction de race".

Infocrate a dit…

"(...)L'article Premier de notre Constitution reconnait par exemple l'existence des "races" en employant le terme "sans distinction de race"."

Oui, il s'agit d'un (lourd) héritage du préambule de la Constitution de 1946.
Période à laquelle on comprend aisément que ce terme-là ait été employé, aux vues des horreurs qui venaient d'être perpétrées au nom de la soi-disante supériorité de certaines races...

Il est devenu évident, et même d'un point de vue "biologue", qu'il s'agit d'une hérésie.
Les races n'existent pas.

Employer ce terme n'est jamais innocent.

Et la provocation vomitive est devenu, comme je le dis dans ce billet, le fond de commerce de "Zemmour Le chose".

Malheureusement, je persiste et signe, ce type paraît animé d'une haine pathologique et viscérale de tout ce qui ne lui ressemble pas.

Et l'utilisation de cette notion de race est la goutte d'eau de trop...
Le vase est plein.

Leptitbenji a dit…

... autres utilisations non racistes du mot "race" :
-le livre "Race et histoire" de Claude Lévi-Strauss qui est tout sauf un texte raciste.
-aussi, dans le débat politique américain, le mot "race" n'est en rien prohibé ou connoté au point que tout le monde l'utilise quelles que soient le courant politique.

Je comprend que le mot puisse choquer, et personnellement je ne l'emploie quasiment jamais, mais je ne crois pas que l'utilisation de ce terme prouve quoi que ce soit.

Sur Zemmour, on n'a déjà beaucoup d'arguments pour contrer la plupart de ses thèses ; cet angle d'attaque ne me parait pas utile, et est peut-être même infondé.

Infocrate a dit…

Je ne crois pas avoir dit que Zemmour était raciste.
Je m'interroge simplement sur ses intentions.
Et rappelle deux-trois horreurs que ce type-là a proféré.

Tout en cédant à la colère qu'elle ont engendré chez moi. Parce qu'au bout d'un moment, de pareils propos ne sont tout simplement plus acceptables.

Et non, le mot race, s'appliquant aux êtres humains, n'est pas employable non plus.

Parce qu'erroné.

Anonyme a dit…

"Et non, le mot race, s'appliquant aux êtres humains, n'est pas employable non plus."

Bien sûr que si !

J'ouvre mon dictionnaire. Celui-ci me dit qu'une race est un "groupement naturel d'êtres humains, actuels ou fossiles, qui présentent un ensemble de caractères physiques communs héréditaires, indépendamment de leurs langues et nationalités". Et il cite des exemples : "race blanche, jaune, noire; race pure, métissée; races primitives, vivantes; croisement entre races."

Des groupes de personnes ayant des caractères communs, il en existe. Ouvrez-les yeux : certains sont noirs, d'autres blancs. C'est cela, les races. Une race, c'est un type de personnes. Une race, c'est une ethnie. Ouvrez un dictionnaire !

Zemmour a parfaitement raison.

steph92 a dit…

Bon, si j' ai bien compris, la personne qui a écrit sur E.Zemmour est quelqu' un de bien, et Zemmour est un nazi.
On saluera la tolérance et le courage de...qui au fait?
Merci, vous aidez vraiment ce pays, j' en ai les larmes aux yeux...

Manu a dit…

Les races existent, vouloir le nier, c'est comme vouloir nier l'existence du soleil!
Bon avant tout, pour commencer par les bases, car elles vous manquent visiblement; la race, se definit avant tout par l'ensemble des caracteres héréditaires. Exemple: un couple de japonais ne donnera JAMAIS un petit camerounais au monde.
Que vous ayez du mal à categoriser est autre chose, mais pour vous donner un petit exemple tout simple, une histoire en somme pour vous aider à comprendre : En Inde, il existe des millions de chien des rues, batards, fruit de croisements entre races, depuis des siecles, mais que ces chiens existent, ne remet pas en cause l'existence des labradors, des caniches, des boxers...
Comme un couple de caniche, ne donnera JAMAIS un levrier, un couple de coréen ne donnra JAMAiS au monde un petit polonais. En cela, le mot race est valide, bien que notre époque vulgaire et obscene, veulent faire disparaitre ce mot, pour mieux favoriser le grand metissage phantasmé par nos elites , dont vous etes le simple perroquet !
Hier, on a uniformisé les marchandises, aujourd’hui, on veut uniformiser les etres humains. Et pour cela, on fait appel à des lyssenkismes.

Bon la semaine prochaine, je vous expliquerais pourquoi le feu brule et comment on fait des bébés !

Anonyme a dit…

Ne t'inquiètes pas on va s'occuper de la tienne de boite crânienne...

cerisier-du-japon a dit…

Parfaitement d'accord avec "anonyme".
On ne peut pas nier qu'il existe différent type de race. Je vous signale que si les races n'existent pas, le racisme non plus. Donc, les discriminations qui suivent non plus. SOS Racisme, la HALDE, etc... n'ont alors aucune raison d'exister; Pas de races, pas de racisme.Ils devraient penser à se dissoudre...
Il n'existe pas non plus de "minorités visibles" alors... Et le métissage? Nombreuse sont les associations qui font la promotion du métissage, du mélange... Mais si les races n'existent pas, du mélange de quoi? les races n'existent aps mais le métissage, la diversité, oui? C'est à hurler de rire.

De plus, en ces temps, avec l'élection de Barak Obama à la présidence des USA, tout le monde salut le premier président "noir" des USA, est fou de joie que l'amérique est élue un noir... Et là vous et d'autres vous dites choqués parce que Zemmour à dit qu'il existait des races, dont une race noire? En gros tout ceux qui soulignent qu'Obama est noir sont des affreux racistes!! Pourquoi n'etes vous pas scandalisé par cela? On peut parler de noir uniquement pour saluer l´élection d'Obama?
Et Rama Yade, qui a écrit un livre intitulé "Noirs en France", vous comptez écrire un article sur elle? SOS Racisme va-t-il l'attaquer en justice pour avoir osé utiliser le mot "noir" pour désigner une catégorie de personne?

Enfin, vos insultes et vos menaces de mort à l'encontre de Zemmour montrent bien le grand défenseur de la tolérance et de la libérté d'expression que vous êtes... Vous auriez été génial au coté de St-Just...

Dire qu'il existe des race ne veut pas dire être raciste... On est raciste à partir du moment où l'on dit que certaines races sont supérieures à d'autres... Ce n'est pas la même chose.

vilainefillle a dit…

Euh donc s'il n'y a pas de race, qu'est-ce qu'un métis exactement ?

Si c'est juste une question de couleur, alors pourquoi ne dit-on pas d'une enfant chataîn qu'elle est "métisse" d'une blonde et d'un brun ?

Ta réaction hystérique me fais penser à ces pauvres animaux conditionnés façon réflexe de Pavlov, grâce à des années de conditionnement.

Tu entend "race", tu aboies "nauséabond". Ouaf ! Ouaf !


1) Un gars qui te parle de l'existence d'Allah n'implique pas que le gars en question est un terroriste assoiffé de sang.

2) De même, un gars qui te parle de l'existence des races n'est pas forcémment non plus un Nazi sanguinaire, mon ami.

Les seuls mecs dangereux à coup sûr, ce sont les gens comme toi, chez qui la conviction forcenée remplace la réflexion, chez qui l'insulte remplace la parole, et chez qui et la violence remplace le dialogue.

Et je fais rarement confiance aux hystriques avec une brique à la main pour me donner des leçon d'Amour de son prochain...

Anonyme a dit…

Vous confondez race et espéce , essayez de vous renseignez sur ce dont vous parlez . Ce qui est condamnable c'est le racisme , théorie supposant la supériorité d'une race sur une autre , pas l'usage du mot afin de décrire le réel , c'est bien à ça que les mots servent .

Par ailleurs vous n'etes pas d'accord avec Zemmour , c'est votre droit , vous hurlez avec les hyenes c'est encore votre droit , mais je ne pense pas que vous ayez le droit d'appeler au meurtre .

Vous croyez défendre les libertés mais vous préparez un nouveau totalitarisme , beaucoup ne sont pas disposés à l' accepter ,ils ont raison .

vilainefillle a dit…

...Au fait :

"Infocrate a dit...
Je ne crois pas avoir dit que Zemmour était raciste.
Je m'interroge simplement sur ses INTENTIONS."

1) Tu t' "interroges" ? Putain j'espère que t'es pas flic, toi ! Tu t'"interroges" sur les intentions d'un mec en lui pétant la gueule à coup de brique ? Sympa l'interrogatoire !

2) ...sur ses intentions ? Oui, ça s'appelle faire un "procès d'intention" ==> enfin toi tu as juste sauté le stade du "procès", tu es passé directement à la "mise à mort", c'est plus fun, hein.

Rappel de définition exacte du "procès d'intention" :

Wikipedia
"Le procès d'intention est un sophisme consistant à condamner les actes d'une personne en lui prêtant des intentions inavouables et condamnables. Le caractère INVALIDE de ce raisonnement vient du fait que les intentions ne sont pas prouvées, voire invérifiables. Elles constituent donc une prémisse insuffisante."

Anonyme a dit…

Une telle violence contre Zemmour (un juif) rappelle les plus sombres heures de l'histoire d'Europe.

Adolphe Schicklgruber a dit…

Le gentil monsieur infocrate a écrit:

Il y a longtemps que "le chose Zemmour" m'inspire les plus vils sentiments.

Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte cranienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré.


Ach, ze peau tiscours me rabbelle les heures les blus prillantes te nodre hisdoire!

Hank a dit…

Article critiquable. Comme le propos de Zemmour.

Je ne suis pas anthropologue, mais en faisant tout de même quelques élémentaires recherches, que peut-on trouver ? Brièvement :

Le mot race était initialement utilisé par le corps scientifique qui pensait expliquer les différences physiques entre êtres humains par l'analyse des composants chimiques de leurs corps. Hors, la génétique a prouvé que 99,8% des gênes sont communs à tous les humains.

Ainsi, et puisque les humains sont interféconds, ce qui signifie qu'un homme et une femme d'origine différentes peuvent engendrer, il est prouvé que tous les humains appartiennent à la même espèce, l'homo sapiens sapiens.

Le vocable « race » a ensuite été globalement abandonné en raison de son passif historique lourdement péjoratif.

Mais les scientifiques, pour autant, n'ont absolument jamais renoncé à établir une classification arbitraire non pas hiérarchique, mais purement anthropologique, en vue de faciliter l'étude. De nombreuses classifications ont été proposées, et la plupart font toujours débat.

Par exemple l'une de ces classifications propose 5 grandes « familles » qui correspondent à cinq vastes zones géographiques.

Caucasoïd : Europe, Afrique du nord, Moyen-orient.
Négroïd : Afrique noire.
Mongoloïd : Asie, Amérique du Sud, Indiens d'Amérique du nord, Arctique.
Australoïd : Aborigènes australiens, certains peuples d'Océanie.
Celoïd : Afrique du sud (si mes souvenirs sont bons).

Ces 5 « familles » se subdivisent elle-mêmes en sous-groupes divers et variés, issus de métissages, mélanges et hasards de l'histoire.

Sur quelles bases se définissent ces familles ? Sur le principe de « culture dans la nature », c'est à dire un ensemble complexe de critères aussi bien physiques (couleur de la peau, morphologie du visage, façon de se mouvoir dans l'espace, etc) que socio-culturels (rapport à l'autre, en matière de langage, de toucher, etc), qui sont les conséquences de la présence d'un individu donné dans un lieu donné, sous un climat donné, dans une société donnée à une époque donnée.

C'est un exemple. D'autres scientifiques pensent qu'il y a 7 grandes familles, d'autres 10, d'autres qu'il est impossible de faire des familles tellement il en existe, etc.

Mais gardons à l'esprit ces 5 familles : que sont-elles, sinon plus ou moins la représentation vulgarisée de ce que l'homme de la rue nomme « race » ? Sinon la simple distinction de principe entre jaunes, blancs, noirs, rouges, bruns, et autres dérivés ?

Zemmour n'étant ni biologiste ni anthropologue, sa pensée est limitée aux mêmes approximations que vous et moi. Ainsi, il n'est pas légitime d'affirmer l'existence de plusieurs races, pas plus que d'en nier l'existence. Le propos de Zemmour est en décalage, mais celui de ses interlocuteurs ne l'est pas moins.

Il paraît tout simplement plus exact de dire qu'il existe une espèce humaine unique subdivisée en différents grands groupes, eux-même subdivisés en petits groupes, et classés de façon arbitraire dans un but scientifique sans aucune notion de hiérarchie.

Cela posé, il faut remarquer une faille assez comique dans le discours des trois autres invités du plateau :

La jeune femme, par exemple, s'affirme en tant que « noire », mais nie les « différences ». Hors, s'affirmer en tant que, c'est précisément marquer sa différence avec autrui.

Ainsi, leur discours est caractérisé par une schizophrénie : ils nient l'existence de « races » (je reprends le vocable pour plus de clarté), mais sans « races », point de racisme. Un comportement raciste se caractérisant par la discrimination d'un individu sur des bases « raciales », si les « races » n'existent pas, alors il est impossible de discriminer quelqu'un sur ce motif, puisque le discriminant comme le discriminé appartiennent tous deux à l'espèce humaine, point à la ligne.

De même pour le métissage. Le métissage se caractérisant par un mélange entre deux entités différentes, si les « races » n'existent pas, ou qu'il n'y en a qu'une, il n'y a donc pas de mélange possible : on ne mélange que ce qui existe et est différent.

Sans même parler de la discrimination positive...


Bref, un peu de calme sur ces sujets sensibles ne serait pas de refus.


Amicalement.

Adolphe Schicklgruber a dit…

Ach, Ungeheuer Herr Hank! Du total Scheißdreck!

Da poîte granienne te globorde ne renverme bas blus te liguite zévalo-rachitien (buisque ze ternier est zenzé êdre le liguite tans leguel peigne UN ZERFEAU) gue la gueue te Le Ben ne gondient t'humanidé lorsgu'il remue zon oeil...
Zelle-zi ne gache, z'est une zerdidude dodale tézormais, gu'un immonte das t'ortures.

(Che remercie Herr Infocrade bour les ponnes lezons te vranzais gu'il m'a tonnées)

HerbeDeProvence a dit…

Il est vrai que juste après l'élection d'obama dont on nous a assez répété qu'il est le premier président américain noir, vous et vos amis bien pensants, tout choqués par Eric Zemmour, apparaissez un peu comme de gros hypocrites..

Citoyen citoyen a dit…

Il faut rétablir la peine de mort. C'est le seul moyen de barrer la route aux dérives nauséabondes de ce monsieur Zemmour et de ses semblables.

Citoyen citoyen a dit…

M. Infocrate me fait savoir à l'instant qu'il fournira le couperet.

Courage, citoyens! Tous ensemble, nous rétablirons le règne béni de la Veuve Coquelicot!

Thomas a dit…

1984...
L'appel au meurtre hystérique parce qu'un homme a du expliquer à une femme de couleur de peau noire qu'il y a des races.

La race c'est somme toute abstrait, on n'est pas forcé de classifier les choses et les êtres.

Un chien est un chien. Tenez, un chien est un animal, et un homme est un animal.

Et un animal est quelque chose.
La terre est quelque chose.
Tout est quelque chose.

Voila, avec votre pensée profonde on en arrive au summet de la science : Tout ce qui est quelque chose est quelque chose.

Bravo les shadoks.

PS : Les races existent, ne vous en déplaise. Ne soyez pas, VOUS, raciste. Ne collez pas VOTRE mépris sur la conscience des autres.

flo3183 a dit…

D'ailleurs, c'est bien connu que dans la race canine, il n'y ai pas de sous-race (ne comprenez pas race inférieure, mais autre type de race).
Un chiwawa est de la même race qu'un dogue allemand. Il en va de même pour la race humaine.

Par ailleurs, race n'est pas un mot péjoratif à l'origine. Il est perçu comme tel et a même été changé dans la langue française à cause d'énergumènes dans votre genre. Mais, ce n'est pas parce qu'il est employé par des gens que vous dites "racistes" qu'il est forcément péjoratif...

Je tiens d'ailleurs à souligner que le mot ethnie dans toutes ses déclinaison est employé à foison par le PS et compagnie alors qu'il s'agit ni plus ni moins d'un synonyme de race. Or, les gens qui emploie ce mot ne sont ni raciste, ni facho, ni quoique ce soit à vos yeux! "Justice" à deux mesure, quand tu nous tiens...

Alceste a dit…

http://nitro.biosci.arizona.edu/courses/EEB195-2007/Lecture08/pics/mt-DNA-distirbution.jpeg

Anonyme a dit…

Quand Mister Obama gagne brillament les elections , tout le monde dit "c'est genial , un noir est president" . Par contre on peut plus dire à la teve qu'un tel est blanc et que une telle est noir ... Vos menaces de mort envers zemmour ont etait signalé au mistere de l'interieur et au commissairiat du 75009

Infocrate a dit…

Que d'amour!
Je vais faire plus souvent dans la provoc', les fines plumes du FN viendront plus souvent.
Miam.

Alors, distribution de baffes, remarques, réponses et précisions, dans l'ordre:

@anonyme(1):
On ne lit ni les mêmes dictionnaires, ni les mêmes articles visiblement ("Race pure..." mais quel peut-être ce dictionnaire que vous citez? De quand peut-il dater?)

Vous confondez "caractères communs" et "race", concept inapplicable aux êtres humains, je persiste. Il y a un lien dans mon billet qui explique ce que sont les mélanines. Merci de cliquez, svp.

@Steph92:
Non, tu n'as pas bien compris, je n'ai jamais écrit que Zemmour était un nazi. Essaie encore!

Je n'ai pas la prétention d'aider mon pays (je ne vois même pas le rapport, par ailleurs). Et je n'ai aucune envie, ni obligation de décliner mon identité (je ne vois pas le rapport non plus d'ailleurs).

@Manu:
L'homme qui confond nationalité et "races" censé m'apporter les bases qui me manque. En s'appuyant sur la génétique canine. GRANDIOSE!
Merci pour cette grande marrade!
Vivement la semaine prochaine...

@anonyme(2)
La violence des mots n'implique pas nécessairement un passage à l'acte, mon amour.
Je parle pour moi, en tous cas.

@Cerisier-du-Japon
Ce que combattent les associations anti-racisme sont justement les idées rétrogrades qui continuent de défendre le concept de race.
En sus des "bas du front" qui n'aiment pas les différences...

Le fait qu'Obama soit noir m'en touche une sans bouger l'autre.
Cherhez un peu, vous trouverez un billet à ce sujet ici...

Le fait qu'il existe des différences physiques entre les humains ne prouvent en rien la validité du concept de race (un peu marre de me répéter), renseignez vous, il existe de nombreux travaux scientifiques sérieux sur le sujet.

La colère, vous connaissez?
L'humour, même noir (de race noir?), ça vous dit quelque chose?
Si j'avais dû mettre à éxécution tous mes coups de colère, il y aurait eu de nombreux morts.
Prenez un peu de distance avec mes provocations. Cela vous calmera.
Et moi aussi. Merci.

@Vilaine fille
Tu peux développer ton exemple de "métis châtain" stp, cela me paraît très confus, tout ça...

D'accord avec tes deux remarques 1) et 2).

Mon billet est un coup de colère à propos des énormes provocations de Zemmour. Et des aberrations qu'il est amené à proférer pour "faire du bruit".

Quant à cette histoire de brique, les enfants, arrêtez de prendre au pied de la lettre tout ce qu'on vous dit... Soyez gentils.

Je parlais de Karoutchi et de mitraillette dans un autre billet.
Karoutchi est toujours en vie...

@anonyme(3)
Ah, je confonds race et espèce.
Moui, intéressant.

Vous pouvez développer (je sens qu'on va encore se marrer)

"Appel au meurtre", "Totalitarisme"? Merci de ne pas employer des mots que vous ne maîtrisez pas...

@Vilaine Fille
Déjà répondu pour le coup de la brique (content que ça ait plu autant d'ailleurs...)

S'interroger n'est pas "faire un procès d'intention".
Et concernant Zemmour, il y a de quoi s'interroger, parfois. Souvent. Tout le temps, en fait.

@anonyme(4)
La bêtise de ton commentaire se suffit à elle même.
Merci de ne pas oublier ton ami @adolphe en partant.
(Je vais ouvrir un peu, il y a comme une drôle d'odeur ici depuis que ces deux là sont passés...)

@HerbeDeProvence
Merci d'aller lire mon billet sur l'élection d'Obama si tu veux parler de ce sujet avec moi.
Je suis un peu débordé là.

@Citoyen citoyen
Le débat avance à grands pas grâce à tes interventions brillantes.
Merci.

@thomas
Il n'y a pas d'appel au meurtre ici.
De la colère, pas plus.
Des mots violents, sans doute.
Beaucoup de provocation aussi.
Qui visiblement a fonctionné à merveille.

"Bravo les shadoks."
Merci.

@flo3183
Mais quel est donc cet entêtement à vouloir comparer humains et chiens?
Les raisonnements appliqués aux uns seraient valides pour les autres?

Ouaf?

Non, "ethnies" et "races" ne sont en aucun cas des synonymes.
Désolé.
Et les considérations des "gens du PS", sur ce sujet, n'ont pas plus "valeur de preuves" que mes réflexions ou les vôtres...

@Alceste
Il est zouli ton dessin.
C'est bien.
Allez, esspliques nous les mots qu'il y a zautour maintenant, mon petit...

Infocrate a dit…

@Hank

Merci d'élever un peu le niveau du débat.
Bienvenue ici.

Infocrate a dit…

@anonyme de 09:45

Merci d'arrêter de m'emmerder avec Obama. J'ai déjà répondu...

Si, si, crétin, on peut dire à la télé que "truc" est blanc et que "machin" est noir.
Tu sais pourquoi?...
Allez, je t'aide, CA SE VOIT.
Mais cela ne valide toujours pas le concept de race (tu crois que je te sens pas venir?)

Je te conseille de lire le commentaire de Hank.

Il n'y a que les crétins dans ton genre pour qualifier de "menaces de mort" ce que j'écris ici.

Lis un peu plus.
Et compte le nombre de gens à propos desquels j'ai été violent verbalement qui sont toujours en vie, imbécile.

Il y a même un billet où je menace de buter un des renne du Père Noël.
T'as porté plainte auprès de la SPA?

Par ailleurs, si je devais être amené à m'excuser pour mes propos, cela ne me pose aucun problème.
Je pense que le principal intéressé peut tout de même comprendre qu'il ne s'agit là que de mots. Contrairement à un crétin dans ton genre.

Au fait, ton acte de délation (stérile) a été commis avec le même pseudo?

flo3183 a dit…

@infocrate:
Je sais pas, c'est la première chose qui m'est venue à l'idée! Pourquoi, ça a déjà été comparé autre part?

Alors, étant donné que je pense très cartésien, je te répondrais qu'il existe des études scientifiques qui prouve pas mal de chose. Va jeter un œil ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_phylog%C3%A9n%C3%A9tique_du_vivant

Tu remarqueras que, après avoir développer l'arbre 33 fois, on arrive aux humanoïdes. Qui, n'est ce pas, correspond à la race humaine. Oui, j'ai bien dit la RACE. Et oui, il y a bien 33 noeuds avant la RACE humaine: ce qui signifie que la RACE humaine est une sous-sous-sous-sous[33fois]-sous-race. Ne vous en déplaise...

ET, d'autre part, il y a un nœuds en dessous de "humanoïdes". Ce qui signifie que la race humaine contient plusieurs RACES.

Par contre, quelle est la différence entre race et ethnie? Je manque de culture, désolé...

Babar_Becue a dit…

Quelle finesse dans la démonstration, quelle éloquence dans la critique ! l'auteur de ce blog est décidément le phénix des hôtes de ces réseaux.

"étron, souillure, raclure, fiente, vomissure, petit sexe, qui bande mou...", tout y passe dans la catégorie injure de bac à sable contre un bonhomme (EZ) qui ne mérite ni autant d'attention ni autant d'acharnement. Selon sa propre critérologie, c'est à se demander si l'auteur de ce blog n'a pas subit une triple ablation des testicules tout en se faisant dégraisser le rectum par un maton ouzbèque...

deux remarques :

1 - croire que les différences entre les races humaines, réelles et incontestées par l'ensemble de la communauté scientifique, se limitent au taux de mélanine, c'est faire l'étalage de toute sa crétinerie. Les races humaines, qui correspondent à différentes solutions adaptives d'Homo Sapiens à ses environnements, diffèrent ainsi par (liste non-limitative) :

la couleur de la peau, la forme du crane, du nez, des maxillaires, la texture des cheveux, la largeur des hanches, la longueur relative des membres, la densité en fibres musculaires ‘fast twitch’ et ‘slow twitch’ (qui explique la domination mondiale des noirs ouest-africains sur le sprint et le demi-fond), la densité osseuse (qui explique leur nullité en natation), la sécrétion de testostérone, de salive, de cérumen, la résistance aux pathogènes, la prédisposition à certaines maladies génétiques (sickle cell anemia chez les noirs), la fertilité moyenne, l’espérance de vie (corrélée au niveau de revenu et de soins), la probabilité de naissance multiples (2 fois plus de naissances de jumeaux chez les négro-africains que chez les caucasiens, quatre fois plus que chez les asiatiques), le volume crânien, bien entendu le Q.I moyen (corrélé à tous les facteurs imaginables), et même, l’impulsivité.

Toujours cette même tare française : ouvrir sa gueule quand on n'y connait rien.

Oui les races existent, et de surcroit elles sont "inégales" en cela qu'elles n'excellent pas toutes aux mêmes choses.

Bonne journée.

flo3183 a dit…

et je le répète:

FAIRE DU RACISME n'est pas FORCEMENT PÉJORATIF. Si vous n'êtes pas d'accord, c'est que votre langue maternelle a été déformer ou arranger. La référence en langue française est l'Académie française. La 8ème edition en ligne stipule que:
RACE se dit aussi d'un Groupe d'individus qui se distingue d'autres groupes par un ensemble de caractères biologiques et psychologiques dont on attribue la constance, non pas à l'action du milieu, mais à une lointaine hérédité. La race caucasienne. La race mongole. La race juive. Une race pure. Une race métissée.

Si je dit que les noir sont plus fort et plus endurants, et que les blancs sont plus intelligent, il ne faut pas voir que les noirs sont con et que les blancs sont anorexiques. Tout est manipulé dans cette pauvre France...

Les RACES existent, c'est la langue Française qui le dit. Si vous ne parlez pas français, changez de pays. En France, on parle français.

Anonyme a dit…

Allons ! Evidemment, si le dictionnaire n'est pas d'accord avec vous, c'est parce qu'il est raciste. Non, il n'a pas été écrit par les nazis.

C'est le TLFi, dictionnaire renommé sur Internet :
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/race

Le Dictionnaire de l'Académie française (8e édition) possède la même définition. Encore des racistes, ces gens-là !

Si j'ouvre le Larousse, celui-ci me propose entre autres cette définition : "Subdivision de l'espèce humaine en Jaunes, Noirs et Blancs selon le critère apparent de la couleur de la peau." Tous des racistes, décidément !


Vous confondez "caractères communs" et "race", concept inapplicable aux êtres humains, je persiste.

Bien sûr que non : les dictionnaires indiquent que le mot race peut signifier (attention, le mot a plusieurs sens) une subdivision de l'espèce humaine. Par définition, c'est applicable à l'homme.


Et on s'en fiche de la mélanine. Le mot race n'a pas qu'une définition génétique.


-- Anonyme, le 1er.

Anonyme a dit…

etrange comme d habitude tes billets succitent bien moins de reponses ....
a croire que certains "pro de la race" on mit des detecteurs de mots afin de scanner la toile et de venir chier dans les plates bandes de ceux qui oseraient pretendre ou pire affirmer que tout ceci n est que foutaise

j ai rarement lu d aussi belles pseudo demonstrations sur l
existence de race humaine...limite ça fait peur tant d'inepties

je suis meme encore etonnee qu ils ne nous ait pas encore sorti la carte du genome humain blanc et humain noir , avec leurs differences prouvant alors qu'il y a des races differentes chez les humains ...
héhéhéhéé mais ça les ptis gars vous pouvez pas et c'est bien là où on vous l'enfonce bien profond votre theorie !
vous salurez bien vos chiens de ma part , et à l avenir laisser les animaux en dehors des histoires qui ne les concernent pas

carole

Anonyme a dit…

On ne peut pas parler du fond. Impossible.
Sans avoir évoqué l'incroyable incorrection, la fatuité vertigineuse, l'obscénité dégoulinante, et le caca nerveux d'un pauvre hère qui n'a pas la maîtrise de ses nerfs et de ses trois mots de language usuel.
La politesse, ç'est la moindre des choses, même pour un pet sur une toile cirée.

Anonyme a dit…

"Je n'ai pas la prétention d'aider mon pays (je ne vois même pas le rapport, par ailleurs). Et je n'ai aucune envie, ni obligation de décliner mon identité (je ne vois pas le rapport non plus d'ailleurs)."
Les livres anonymes comme les lettres anonymes n' ont leur place que dans une poubelle où dans ta bibliothèque.Tu vas dans le sens de l' idée dominante pour être un "honnête lâche", et ce n' est certainement pas le cas d' E.Zemmour, qui est de moins en moins hué(plutôt applaudit maintenant), ce qui est la vrai révolution.
J' ai vu beaucoup plus de capacités d' écriture en lisant des personnes qui s' opposent.
Je n' arrive pas à comprendre la légitimité que tu te donne à lister tous les membres du débat, à jouer au professeur alors que tu as tort, que les sécurités qui protègent ce que tu as voulu ensevelir te font faire preuve d' une intolérance et d' une mauvaise foi sans pareil.

Infocrate a dit…

@Hank

A la relecture de votre commentaire, il y a tout de même quelques points qui me gênent.

Principalement celui-ci:
"(...)Un comportement raciste se caractérisant par la discrimination d'un individu sur des bases « raciales », si les « races » n'existent pas, alors il est impossible de discriminer quelqu'un sur ce motif, puisque le discriminant comme le discriminé appartiennent tous deux à l'espèce humaine, point à la ligne."

C'est là justement toute l'idiotie du racisme, ce me semble.

Infocrate a dit…

@Babar_Becue

Merci pour vos éloges.
Content que vous appréciez le style.

Mes couilles vont bien.
Et je vous assure que leur taille respectable ne necessiterait point de TRIPLE ABLATION.

C'est trop d'honneur.

Je n'ai point d'ami ouzbeque, ni maton, ni homosexuel.
J'ai bien conscience de mettre brutalement un terme à vos fantasmes, en vous répondant de la sorte, mais c'est la stricte vérité.

Il existe bel et bien diverses "solutions adaptives" d'Homo Sapiens, puisque cette MEME et UNIQUE espèce a
traversé au fil des âges divers environnements. Qui ont engendré les disparités physiques que vous citez.
Nous sommes d'accord.

Bonne soirée.

Ah, un détail, le fait d'ouvrir sa gueule quand on n'y connait rien ne me semble pas nécessairement lié au fait d'être citoyen français.

Infocrate a dit…

@Maitresse capelo

Moi y en a aimé la France.
Moi rester.
Que ça te défrise ou non.

L'avantage de ton commentaire est qu'il clarifie clairement qui tu es...

Infocrate a dit…

Bon, pour clore un débat qui, quoique chacun puisse avancer comme argument, ne débouchera sur RIEN, je remercie:

Tous les membres du FN, les racistes, les lecteurs des divers sites d'extrême droite, ceux qui citent les définitions en les tronquant, les purs crétins pétris de mauvaise foi qui sont venus cracher leur bile ici.

Je me suis bien marré.

Mais à force, c'est tout de même quelque peu lassant.
Le comique de répétition a ses limites.

Bisous.

Anonyme a dit…

Première chose,
incitation au meurtre, j´espére Qu´Eric Zemmou déposera plainte contre vous, normalement cela devrait vous couter cher.
Deuxiéme chose,
le "nazi" c´est vous, le "pas de liberté pour les ennemis de la liberté", la brute qui incapable de répondre aux arguments de parfaits bon sens de Zemmour et ne peut envisager que la violence comme recours à sa faiblesse c´est vous.
troisième chose,
moi je suis pacifiste, pour les gens de votre espèce ce que j´aimerais c´est vous payer de belles vacances ou plutot un billet aller simple pour un paradis coloré comme l´Afrique du sud, la jamaique, Haiti, le Brésil. Vous verriez sir les voyoux locaux quand ils choisissent leur proie n´établissent pas une préférence raciale... ah mais suis je bète, les races n´existe pas, n´est-ce pas?

Anonyme a dit…

Je ne sais pas qui vous êtes infocrate, mais vous devriez changer de speudo pour infocrasse.

Je reprends vos propres mots :
" ce type paraît animé d'une haine pathologique et viscérale de tout ce qui ne lui ressemble pas."
Vous faites votre portrait ?

Infocrate a dit…

'Tin, c'est pas possible, ils aiment ça...

Concernant l'incitation au meurtre, j'ai déjà longuement répondu.
Je ferais sans doute un billet là-dessus, parce que proférer pareilles bêtises et me prêter pareille intention mérite tout de même une réponse.

Je vous aide, il y aura de l'humour encore dans ce billet à venir, vous êtes préparés, cette fois, vous devriez mieux comprendre.

Par ailleurs, et je l'ai déjà dit, reconnaître que ma colère a pu me faire écrire des choses condamnables ne me pose aucun problème.

Je développerais ça bientôt.

Anonyme a dit…

Pour moi le débat avec vous est clos. J´espére seulement avoir de vos nouvelles quand vous passerez au tribunal.
Sinon, il y a un autre moyen beaucoup moins couteux de ressentir ce qu´est la racisme, le vrai, qui n´a rien à voir avec celui d´un Zemmour qui constate qu´un noir n´est pas blanc.
Faites un tour sur la dalle d´Argenteuil, de préférence avec une femme vetue à l´Européenne, meme pas besoin de jupes, rapidement elle se fera traitée de "sale pute" parce qu´elle n´est pas voilée, expliquez alors à votre frère de race que ce n´est pas bien. Vous m´endirez des nouvelles dans un prochain billet, n´est-ce pas?

Anonyme a dit…

mon dieu des races !!! Mais c’est horrible

et pourtant quand un généticien de renom travaillant à Stanford, Cavalli-sforza, fait la cartographie génétique de la planète il obtient ça (c’est d’ailleurs la couverture de son bouquin unanimement reconnu):

http://www.amazon.com/reader/0691029059?%5Fencoding=UTF8&ref%5F=sib%5Fdp%5Fbod%5Ffc&page=1

soit 10 groupes humains, que lui appelle “clusters” pour ne pas être emmerdé par la bien-pensance… mais qui sont en fait exactement ce que nos yeux voient comme des races.

Allez aussi voir “haplotypes” dans wikipédia.

bien sûr que les races existent.

Un très bon commentaire sur le livre de Cavlli-Sforza :

Cavalli-Sforza & The Reality of Race by Steve Sailer The New York Times has hailed “Genes, Peoples, and Languages”, the new book by Professor Luigi Luca Cavalli-Sforza, the dean of population geneticists, for “dismantling the idea of race.” In the New York Review of Books, Jared Diamond salutes Cavalli-Sforza for “demolishing scientists’ attempts to classify human populations into races in the same way that they classify birds and other species into races”.
Cavalli-Sforza himself has written, “The classification into races has proved to be a futile exercise”; and that “The idea of race in the human species serves no purpose.”

Don’t believe any of this. This is merely a politically correct smoke screen that Cavalli-Sforza regularly pumps out that keeps his life’s work — identifying the myriad races of mankind and compiling their genealogies — from being defunded by the commissars of acceptable thinking at Stanford.

What’s striking is how the press falls for his squid ink, even though Cavalli-Sforza can’t resist proudly putting his genetic map showing the main races of mankind right on the cover of his 1994 magnum opus, “The History and Geography of Human Genes.”

(Here’s also a link to Cavalli-Sforza’s map on the website of molecular anthropologist Jonathan Marks, author of “Human Biodiversity,” one of the few leftists acute enough to notice the spectacular contradiction between Cavalli-Sforza’s boilerplate about the meaninglessness of race and the cover of his most important book.

This is Cavalli-Sforza’s own description of this map that is the capstone of his half century of labor in human genetics: “The color map of the world shows very distinctly the differences that we know exist among the continents: Africans (yellow), Caucasoids (green), Mongoloids … (purple), and Australian Aborigines (red). The map does not show well the strong Caucasoid component in northern Africa, but it does show the unity of the other Caucasoids from Europe, and in West, South, and much of Central Asia.”

Basically, all his number-crunching has produced a map that looks about like what you’d get if you gave Jesse Helms a paper napkin and a box of crayons and had him draw a racial map of the world. In fact, at the global level, Cavalli-Sforza has largely confirmed the prejudices of the more worldly 19th Century imperialists. Rudyard Kipling and Cecil Rhodes could have hunkered down together and whipped up something rather like this map in honor of Queen Victoria’s Diamond Jubilee.

Cavalli-Sforza’s new book, “Genes, Peoples, and Languages,” is a surprisingly readable updating of a series of lectures on his work that he’s been giving for years. It’s not at all a bad introduction to this hugely productive scientist. But to find out just how politically unpopular Cavalli-Sforza’s findings really are, you need to crack open his tecnically intimidating but endlessly fascinating landmark, “The History and Geography of Human Genes.” (The reaonably priced abridged version is all that you’d ever need; the $195 unabridged volume is for libraries only.) It remains the best summary of how the early humans of Africa split apart into the countless racial groups we see today.

Cavalli-Sforza’s team compiled extraordinary tables depicting the “genetic distances” separating 2,000 different racial groups from each other. For example, assume the genetic distance between the English and the Danes is equal to 1.0. Then, Cavalli-Sforza has found, the separation between the English and the Italians would be about 2.5 times as large as the English-Danish difference. On this scale, the Iranians would be 9 times more distant genetically from the English than the Danish, and the Japanese 59 times greater. Finally, the gap between the English and the Bantus (the main group of sub-Saharan blacks) is 109 times as large as the distance between the English and the Danish. (The genetic distance between Japanese and Bantus is even greater.)

From these kind of tables, Cavalli-Sforza reached this general conclusion: “The most important difference in the human gene pool is clearly that between Africans and non-Africans …” As you can imagine, this finding could get him in a bit of hot water if the campus thought police ever found out about it. So, we should certainly forgive the charade he keeps up to fool the New York Times. But, we definitely don’t have to believe it.

Ultimately, what is a “race”? It is essentially a lineage, a family tree. A racial group is merely an extremely extended family that inbreeds to some extent. Thus, race is a fundamental aspect of the human condition because we are all born into families. Burying our heads in the sand and refusing to think clearly about this bedrock fact of life only makes the inevitable problems caused by race harder to overcome

Anonyme a dit…

Infocrate:

Ma colère à moi (me, myself and I) va me faire écrire la chose suivante:

pour répondre à vos coups de brique, je me vois bien en train d'enfoncer un bâton de police dans votre rectum de petit collaborateur (technique utilisée par le NYPD sous Giulani), sous les yeux de votre mère bien sûr (mais l'avez-vous connue?).

Après, rien ne m'empêchera de féconder votre mère afin qu'elle fasse enfin naître un vrai Français.

J'imagine que ma colère (c'est bien votre excuse, non?) et votre amour de la liberté d'expression vous obligera à ne pas censurer mon commentaire...mais j'en doute, avec des petits tyrans comme vous.

La violence appelle la violence, petit collabo

Anonyme a dit…

Et oui,infocrade,
Affirmer que les races existent,c'est bien sûr du nazisme.Donc les noirs,les asiatiques qui revendiquent leur appartenace raciale sont aussi des apôtres de Hitler.
Par contre,écrire vouloir éclater la cervelle de quelqu'un,c'est juste de la colère.Tâchez donc d'en ramasser un peu par terre,le cas échéant.
"Tous les membres du FN, les racistes..."
Vous êtes con ou vous le faites exprès?Les races n'existent pas,comment peut-il y avoir du racisme?

Vous pourriez être drôle si vous n'étiez pas aussi pathétique.

Anonyme a dit…

Cette phrase là :

"Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte crânienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré."

Va te couter cher au tribunal.

Anonyme a dit…

ceux qui citent les définitions en les tronquant

Je n'ai tronqué aucune définition. Le mot race ayant plusieurs sens, j'ai donné la définition la plus proche de ce qu'a voulu dire Zemmour. Mais vous refusez d'y répondre.

C'est la définition du dictionnaire : une race est un type d'individu (selon des critères physiques). Ouvrez les yeux : les gens ont différentes origines, différentes races. Le mot race a plusieurs sens : quand on parle de races chez l'homme, ce n'est pas le même sens que la race chez le chien. Race peut être un synonyme de couleur de peau. C'est le dictionnaire qui le dit.

Cela existe, par définition.

-- Anonyme, le 1er (pour éviter qu'on me confonde avec les autres)

Anonyme a dit…

Ah c'était de l'humour ?
L'humour des petits cons , je ne le comprends pas , désolé ...

.

Anonyme a dit…

D'ailleurs, Infocrate, votre volonté de faire couler la cervelle de Zemmour, un juif, nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

Je vois que vous avez eu une occasion inespérée de vous laisser aller à votre antisémitisme.

Mais on va se renseigner sur vous, infocrate, on va se renseigner sur vous.

Anonyme a dit…

Qu'est-ce qui vous fait croire que Desproges aurait salué ce que vous dites? vous vous voudriez polémiste mais vous êtes lourd, indigeste, mauvais écrivaillon et en plus vous avez tort sur toute la ligne, d'un simple point de vue scientifique.
Allez, 'au suivant' comme disait Brel.
MPS

Anonyme a dit…

Si les races n´existent pas qu´est ce que le racisme, qu´est ce qu´un métis?
quand d´après l´adn on identifie si on a affaire à un noir ou un blanc, comment s´appelle la taxonomie que l´on effectue?
Pierre Desproges doit bien se marrer de voir tous les anes qui font parler son cadavre...

Philippe Edmond a dit…

Quel bel exemple de tolérance et d'accueil de l'Autre.
Merci de nous montrer la valueur des idées que vous défendez
Cependant, si mon souvenir est bon c'est en traitant ses adversaires de cafards et de sous hommes que les génocidaires de tout poil ont préparé leurs massacres.

franckybbr a dit…

Des propos antisémites d'une rare violence et le tout sous prétexte anti-raciste!

Anonyme a dit…

2 + 2 = 5

2 + 2 = 5

2 + 2 = 5

2 + 2 = 5

c'est bon on a compris!

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Cela peut aider ?

"Même si récemment la génétique moderne a montré l’existence, au sein de l’humanité, de sept « groupes d’ascendance » aux contours flous sans différences biologiques nettes et sans aucune hiérarchie, ce ne sont cependant pas des « races » au sens ancien du terme, qui associe à la couleur de peau des comportements, des qualités et des défauts, des forces et des faiblesses qui seraient héréditaires et radicalement différentes d’une communauté à l’autre. Même si l'humanité n’est pas pour autant totalement homogène, elle n’est pas divisée en races fondamentalement distinctes comme on le prétendait jadis[3]."

Source Wikipedia.

A plus

JD

Anonyme a dit…

Casser la boite crânienne d'une personne qui n'est pas de son avis avec des briques...Et ce sont des gens comme ça qui donnent toujours des leçons de morale ? Les gauchos, toujours du côté des meurtres de masse, une belle lignée de tolérants depuis ceux qui en avaient la possibilité, staliniens, khmers rouges, Brigades rouges jusqu'à ceux qui aujourd'hui n'ont ni le courage ni la possibilité d'éliminer leurs adversaires. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté, n'est-ce pas ? J'attends toujours qu'un de ces gauchos si tolérants vienne me casser le crâne sous prétexte que je ne suis pas un bienpensant qui récite les dogmes des merdia. Non, ils attendent d'être à 10 contre 1 ou que l'Etat policier leur en donne l'ordre. Les sbires de l'Etat, tortionnaires dans l'âme, ne prennent pas trop de risques.

Max Fanto a dit…

mwawawa ! peut pas m'empecher de la ramener aussi aussi, hein bon chuis francais aussi, c'est dans mes genes (je deconne, ca va faites pas la gueule)
Donc selon le dico étymologique, race va vient de lignée/famille, avec pour exemple "race des seigneurs" et "sale race" (que je suppose désigner les pauvres, parce qu'ils ont pas assez de sous ou de gout pour se laver, c'est bien connu)

tout ca pour dire que tout dépends non seulement de la définition (subdivision d'espece, et espece = interfecond me plait bien), mais surtout de l'utilisation que l'on en fait. Merci a chaispluqui d'avoir bien insister sur le fait que le probleme vient d'une hierarchie rajoutée par dessus, qui fout la merde.

Ensuite il ya deux choses a bien comprendr pour elever le débat :
1. C'est pas parcequ'on est un gros con de raciste tout pourri dans la tete que tout ce qu'on dit est faux : un raciste peut dire que les races existent (so what ?), faut juste attendre patiemment qu'il commence a dire que les blancs sont plus intelligents pour lui rentrer dans le lard (parce que ca faut dire que c'est 'achement scientifique, l'intelligence)
2. le probleme fondamental n'est pas celui du racisme, mais celui de zemour, qu'a une tete de con (un peu) et qui arrete pas de la ramener (beaucoup) pour dire d'enormes conneries (souvent), et qu'a force c'est lourd. D'un autre coté, faites comme moi : jetez votre télé et regardez juste le zapping, meme si c'est lourd au moins ca dure pas longtemps.

Bisous tout plein (et merci du coup de provoc, j'adore les honey pot a fasco)

Infocrate a dit…

"(...)le probleme fondamental n'est pas celui du racisme, mais celui de zemour, qu'a une tete de con (un peu) et qui arrete pas de la ramener (beaucoup) pour dire d'enormes conneries (souvent), et qu'a force c'est lourd"

Oui, c'est le problème de fond.
Mais ça n'a pas intéressé mes nouveaux lecteurs.

Je me repose ce soir, ceux-ci m'ont quelque peu fatigué.
Deuxième round dans très peu de temps.

Super Infocratophile a dit…

Oui, il y en a que «race» ça choque.

Heureusement qu'ils ne sont pas choqués par «immonde cloporte», «vomissure», «petite merdouille piaffante d'agressivité», «Petite fiente», «boîte cranienne du cloporte», «à grands coups de briques dans sa gueule» et quelques autres expressions bien utiles, d'autant plus utiles que de nos jours on a bien du mal à discerner ce qui ne vous enverra pas vous faire plumer par un bon petit juge de notre bonne république citoyenne que le Monde, la Galaxie et l'Univers nous envient.

Merci donc, ô Grand Infocrate, de nous avoir fait part de ce début de liste de vocabulaire laïc et halal, républicain et kosher lepesakh. Je répète:

1. «immonde cloporte»
2. «vomissure»
3. «petite merdouille piaffante d'agressivité»
4. «Petite fiente»
5. «boîte cranienne du cloporte»
6. «à grands coups de briques dans sa gueule»

Allez-y sans crainte, servez-vous, c'est garanti ne pas vous attirer d'emmerdes. Mais «race» c'est une autre histoire.

flo3183 a dit…

Alors les communistes? Toujours prêt à dire que le dictionnaire de l'académie française ne parle pas français? ah quand vous avez décidez d'être de mauvaise foi, vous n'y allez pas de main morte! Si le mot race n'existe pas, je peux attaquer en justice SOS racisme qui veut, par conséquent, rien dire?

Anonyme a dit…

Wikipedia ça nous fait rire, encyclopédie sans liberté complétement vérouillé par des gauchistes.

Non, moi j'ai mieux, l'encyclo Universalis, 2004 :

Race : "Utilisé pour signifier la différence entre les groupes humains (et plus généralement la différence des types au sein d'une espèce animale quelconque), le mot « race » s'attache à des caractères apparents, le plus souvent immédiatement visibles. Les plus frappantes de ces différences sont chez l'homme la couleur de la peau, la forme générale du visage avec ses traits distinctifs, le type de chevelure [cf. ANTHROPOLOGIE PHYSIQUE]" © Encyclopædia Universalis 2004, tous droits réservés.

Anonyme a dit…

Et dire que Zemmour a une tête de con c'est un délit de faciès donc du racisme.

J'ai honte pour vous.

Un vrai crade a dit…

Il y a longtemps que "le chose Infocrate" m'inspire les plus vils sentiments.

Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte cranienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré.

Je vous laisse marquer une pause ici afin de faire le tour des contradictions inhérentes à la phrase précédente...

Oui, la boîte cranienne du cloporte en question ne renferme pas plus de liquide céphalo-rachidien (puisque ce dernier est censé être le liquide dans lequel baigne UN CERVEAU) que la queue de Le Pen ne contient d'humanité lorsqu'il remue son oeil...
Celle-ci ne cache, c'est une certitude totale désormais, qu'un immonde tas d'ordures.
La tête d'Infocrate, j' veux dire.
(Notez bien que cela puisse également s'appliquer à l'organe de Jean-Marie-le-sus-évoqué, me semble-t-il...)

Hop a dit…

"La suite du « débat » vaut également son pesant d’or. Interrompu au début de l’échange, Zemmour revient sur le deuxième « métissage » dont il voulait parler, et qui, selon lui, est « culturel ». S’il s’accorde à dire qu’il y a toujours eu un métissage culturel en France, il regrette en revanche la disparition de la « hiérarchie des cultures », qui faisait de la culture « française » la culture prédominante et favorisait ainsi l’« assimilation » des populations « étrangères » jusque dans les années 1970. Il explique : « Moi je crains que comme aujourd’hui on a supprimé cette hiérarchie, comme aujourd’hui on estime que toutes les cultures se valent, qu’on est un mélange de différentes cultures égales, et que ça, c’est ça qui nous mènera au multiculturalisme et donc à l’affrontement des cultures et donc des communautés. » Une « thèse » résumée dès son entrée en plateau : l’alternative au « multiculturalisme », « c’est une culture pour des races différentes ! » Est-ce à dire qu’il y aurait plusieurs « races » différentes mais égales entre elles (? ??) alors qu’il y aurait plusieurs cultures (ce que personne ne nie...) mais d’inégale dignité ?"

Source: Acrimed

bibi a dit…

salut infocrate
juste pour dire que ça doit etre bien lourd de supporter tous ces nazillons sur ton blog.
Je te souhaite bien de la patience.
Je trouve Zemmour pédant et répugnant.
Je constate amèrement que certains propos des internautes laissent présager une coupe de cheveux courte voire très courte. On les a déjà chassés de la rue on fera pareil pour le net.....
he he
bonne continuation infocrate

stop-the-nazis a dit…

RELANCE DE L'ANTISÉMITISME PAR INFOCRATE?

Tout simplement hallucinant, je n'en crois toujours pas mes yeux: pincez-moi s'il-vous-plaît je me suis réveillé ce matin je croyais que j'étais en 1942!

Le CRAN, SOS RACISME, KEMI SEBA, INFOCRATE même combat!

Dès qu'on gratte un peu (tapez Kemi Seba sur youtube), on retrouve toujours le même coupable: le juif!

Ça faisait longtemps que tous ces soit-disant "tolérants" attendaient le moment de pouvoir "déporter" Zemmour de la télévision et des médias.

Pour une fois qu'ils peuvent vomir sur un juif ils ne s'en privent pas. D'ailleurs, à lire les commentaires, ça a l'air de faire plaisir à beaucoup de vos amis, INFOCRATE

Et vous supportez ça? Faire croire qu'un juif peut être raciste après tout ce qu'ils ont subi???????????????????????

Quel mépris de l'histoire, quel révisionnisme!!!

J'ai fait parvenir votre "article" au CRIF, on verra ce qu'ils en penseront, "Monsieur"!

HALTE À L'ANTISÉMITISME DU CRAN ET À L'ANTISÉMITISME HISTORIQUE DE LA GAUCHE BIEN PENSANTE

Infocrate a dit…

Me soupçonner d'antisémitisme est tout aussi hallucinant que de crier à "l'incitation au meurtre".

J'ai dit dans un autre billet ce que je pensais de ce type de thèses d'un autre âge.

Ce qui m'avait valu la présence d'un troll de votre espèce déjà.

Il était seul en revanche, sans doute étiez vous moins organisé?

Si vous êtes à court d'arguments, merci de ne pas m'insulter et de foutre la paix à mes amis, également.

Je serais par ailleurs ravi de discuter avec le CRIF.
Ca me changera des discussions stériles ici...

cariboufresh a dit…

débat stérile et débile... toujours est-il que zemmour est une petite ordure d'extrême droite et que le vrai scandales est que ces propos ne l'aient pas fait mettre à la porte du service public...

Anonyme a dit…

Les races, les races... ok mais bon, perso je trouve l'expression "types d'humains" bien plus chocante... (quasi Orwellienne dans le fond)

De toutes façons c'est le serpent qui se mord la queue non? On a jamais trouvé rien à redire sur la catégorisation de l'espèce humaine par races avant qu'un type nommé Adolphe se mette à hiérarchiser agressivement celles-ci... Gageons qu'un jour un abruti fasse la même chose en causant de "types d'humains" et ce sera un beau retour à la case départ. On dira quoi ce jour là? hein? Non, il n'y a pas de "type d'humains", il y a des "genres d'individus"... etc etc.

Étant métis d'origine réunionnaise, je ne trouve rien à redire sur le mot "race", pour moi c'est un terme approprié./ Chez moi on cause de "races" et de "races mélangées" et c'est tout.

L'incident Zemmour-races est encore une belle preuve que la novlangue est un outil de propagande politique des plus efficaces.

zazabe a dit…

Tous différents avec un coeur commun, faut juste en prendre conscience

Infocrate a dit…

@Cariboufresh

"débat stérile et débile..."
Oui.

"Toujours est-il que zemmour est une petite ordure d'extrême droite et que le vrai scandales est que ces propos ne l'aient pas fait mettre à la porte du service public..."

Attention, on va vous accuser d'incitation au meurtre médiatique.

@zazabe
Oui.
Mais pour certains le cheminement qui mène à certaines prises de consciences est long, très très long.
Il faut reconnaître qu'ils partent de loin...

Sylvain a dit…

Impressionnant le nombre de "raceologues" qui se manifestent dès qu'on rappelle que la notion de "races humaines" n'a pas grand sens.
Les races humaines peuvent exister, bien sûr... dans la bouche et dans les papiers de ceux qui les utilisent comme critères de classement.

Ce qui n'existe pas, ce sont les différences biologiques significatives entre les races. C'est sûr, un africain souffrira moins des coups de soleil qu'un suédois... par contre certaines populations africaines peuvent boire du lait comme les anglo-saxons, tandis que d'autres ne le digèrent pas... comme les méditerranéens. Au vu des groupes sanguins, la distribution est toute autre que pour les couleurs de peau. Et si comme le disais je ne sais plus qui, deux coréens ne feront jamais un camerounais, en revanche un coréen pourra peut-être donner un rein à un camerounais qui rejetterait le rein d'un autre camerounais.

Ce n'est pas tant l'existence des races qui est intéressante, finalement, mais plutôt le nombre de gens qui sont choqués qu'on puisse nier cette existence...

Anonyme a dit…

infocrate tu es un grand malade est ça me plais ...
bonne continuation ....
ton combat est le mien !!!!

Anonyme a dit…

"Je suis de race blanche, vous êtes de race noire, c'est une évidence madame"

... tous d'accord avec toi Eric !

Quel courage, quel verve ...

Tu as oser leur dire ce qu'ils essaient de nous cacher en nous matraquant avec une idéologie du multi-culturelle depuis le Jardin d'enfant. Ils se sont trompés, nous nous sommes réveillés

Désolé, c'est une évidence:

Je suis de race blanche et maintenant fier de l'être.

emmanuelle a dit…

Wow, Anonyme a trouvé sa fierté depuis qu'il sait qu'il est de la même race que Zemmour... la classe !

Romain a dit…

Beaucoup de bruit pour pas grand chose je trouve les sous entendus de certains très très limites cependant. INFOCRATE ta démarche est deséspérante. Niveau 0 d'intelligence. Ton flot de violence ne prouve qu'une chose tu ne peux démonter son argumentaire donc tu use simplement de violence contre lui.L'homme n'est-il pas supposer réfléchir plutôt que d'avoir recours à la violence ? On te diré sorti d'un autre âge...

Anonyme a dit…

Les races n'existent pas au niveau génétique, c'est à dire qu'on ne peut mettre en évidence aucun marqueur biologique qui permettrait de classer un personne dans une soit disant "race". En fait, la variabilité des facteurs biologiques est plus élevée au sein d'une soit-disante "race" qu'entre deux soit-disantes "races". Maintenant, on peut toujours noter des différences de couleur. Je suis blanche, mon mari est noir, nos enfants sont métis. Pour beaucoup de gens ils sont "de race noire" mais désolée, ils sont aussi blancs que noirs.

Infocrate a dit…

@Romain

"Beaucoup de bruit pour pas grand chose"

On est d'accord.

"(...)je trouve les sous entendus de certains très très limites cependant."

Il y a des commentaires qui sont totalement dépourvus du moindre sous-entendu...

"(...)INFOCRATE ta démarche est deséspérante. Niveau 0 d'intelligence. Ton flot de violence ne prouve qu'une chose tu ne peux démonter son argumentaire donc tu use simplement de violence contre lui.L'homme n'est-il pas supposer réfléchir plutôt que d'avoir recours à la violence ? On te diré sorti d'un autre âge..."

Il ne s'agit pas d'une "démarche". Un coup de gueule, une énorme colère, VERBALE, rien de plus.
En revanche, l'argumentaire de Zemmour est ABSOLUMENT et assez FACILEMENT "démontable".

C'est prévu, d'ailleurs.
Puisque que la colère est passé.

Je vois que tu n'as pas lu mon dernier billet, puique j'en suis à me justifier à nouveau sur les mêmes choses, encore et encore.

Ca te diré d'aller lire mon derniet billet?

Infocrate a dit…

@anonyme de 13:22

Ils sont surtout de la même race (ou espèce), puisqu'il n'en est qu'UNE, la race HUMAINE, si l'on tient à employer ce mot.

Confondre "caractéristiques différentes" et "races" est une hérésie, d'un point de vue biologique.
Point barre.

Les fachos auront beau se retrancher derrière de piètres débats sémantiques, historiques et autres, l'inexistence biologique de la notion de race reste indéniable.

Anonyme a dit…

Le préambule est rétrograde dans son vocabulaire nous dit infocrate.
Qu'en est il de la loi de 1990 sur la lutte contre la discrimination qui elle aussi emploie le mot race ?
Prenez vous en également à Larousse : RACE : Subdivision de l'espèce humaine en Jaunes, Noirs et Blancs selon le critère apparent de la couleur de la peau. (Source : Larousse.fr)
Le politiquement correct est partout. Il ya des races évidemment. Arrêtons avec cette obsession du neutre. Il y a des différences manifestes et c'est ce qui fait la richesse de l'humanité. Qui plus est infocrate, la violence de vos propos me semble particulièrement choquante pour quelqu'un qui se prétend défendre les droits de l'Homme.

Anonyme a dit…

C'est de l'indignation sélective. Personne ne s'indigne quand les blancs sont traités de sous chiens.

Zemmour n'a jamais tenté de hiérarchiser les races, bien au contraire, il milite pour un jugement de la valeur des individus fondé uniquement sur des critères faisant justement abstraction des éléments de race, d'ethnie, de religion, d'origine... Et je souscris totalement à ce point de vue.

Il faudra tout de même un jour remettre les pieds sur terre et devenir capable d'envisager ces aspects d'une manière non émotionnelle.

Si pas de races, alors pas de "SOS Racisme", pas de "Métissage", pas de "Discrimination positive". Donc de quoi parlons nous ?

Si les gens ne sont pas capables de faire la part des choses et d'aborder ces problématiques de manière purement intellectuelle, comment alors pourrons-nous dépasser le stade de la passion et des injustices, pour entrer dans le processus de la raison et de la mise en place de l'équité?

Merci de m'avoir lu, j'espère que vous aurez compris cet appel à la tolérance et à la réflexion.

S.L.

Infocrate a dit…

Vous parlez sans doute de la définition suivante, trouvée effectivement sur le site "Larousse.fr", qui commence par ces mots:

"Catégorie de classement biologique et de hiérarchisation des divers groupes humains, scientifiquement aberrante, dont l'emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques."

Que vous soyez choqué par mes propos, je le conçois, et j'ai déjà répondu à maintes reprises là-dessus.

En revanche, que ce "choc" ait provoqué chez vous des troubles visuels, c'est extrêmement inquiétant...

Cetou a dit…

ce qui serait intérressant et permettrai de soulevez tout malentendus, serez d'entendre de la part de tous ceux qui parle de race, qu'il nous confirme que
1 - OUI il existe des races différentes
2 - NON nous sommes malgré tout, tous en droit d'obtenir les même droits, et qu'il ny a pas de supériorité d'une "race" par rapport à une autre

donc ?

Infocrate a dit…

@SL

Je m'indigne à chaque fois qu'un être humain en traite un autre comme/de "sous-chien".

Je ne partage pas votre analyse des propos de M. Zemmour.

En revanche, oui, ma colère désormais passée, je partage votre appel à la réflexion et la tolérance.

Anonyme a dit…

Vive Eric Z et longue vie à lui.

Infocrate a dit…

Longue vie à tous!

Anonyme a dit…

"A coups de briques dans la gueule", j'adore quand les pédales gauchistes se sentent pousser des burnes face au phyique il est vrai quelque peu ingrat d'Eric Zemmour. Cela témoigne néanmoins de leur incapacité à argumenter.
Aussi, prenons dans ce cas précis l'auteur de cette daube d'article suintant la frustration qui si on el prenait au col arguerait que la violence est l'"instrument du faible".

Anonyme a dit…

Votre "papier" n'est rien ne plus qu'un torchon. Faites-en ce que vous voulez, mais par pitié n'essayez pas de vous rendre populaire en tentant de diffuser des idées que vous ne maîtrisez pas ! Vous n'avez aucun bagage culturel, c'est affligeant ! Vous ne savez même pas de quoi vous parlez : pathétique ! M. Zemmour ne se donnera pas la peine de répondre à un tissu d'obscénités, tout juste bon à vous être retourné à la figure. Je ne sais pas de quelle race vous êtes, vous, d'où vous venez. Gardez votre vomi et vos glaires, ils vous étoufferont.

Infocrate a dit…

"A coups de briques dans la gueule..."

Il serait temps de comprendre qu'il s'agissait d'une image, certes violente, mais d'une image, simplement.
Visant à exprimer la colère qu'ont pu m'inspirer les propos de M. Zemmour.
Et également à amener un bon mot quant à mes doutes sur le fait que ce dernier ait un cerveau.
Si vous voulez me faire l'honneur de me citer, faîtes le bien. Merci.

"(...)j'adore quand les pédales gauchistes se sentent pousser des burnes face au phyique il est vrai quelque peu ingrat d'Eric Zemmour."

Comme vous avez pu le constater, point de censure ici. Je vous laisse donc entier responsable de vos propos quant au physique de M. Zemmour.
A propos de mes couilles, celles-ci ont connu une croissance normale, indépendante du physique du monsieur en question.

"(...)Cela témoigne néanmoins de leur incapacité à argumenter."

Il est certain qu'au regard de vos arguments à vous, les miens sont assez pitoyables.
Sans doute êtes vous en colère également. Tenteriez vous aussi de faire de l'humour?

"(...)Aussi, prenons dans ce cas précis l'auteur de cette daube d'article suintant la frustration qui si on el prenait au col arguerait que la violence est l'"instrument du faible""

Auteur? Article? C'est trop d'honneur. Blogueur. Simplement.
On parle de billet dans ce cadre là, d'ailleurs.
La violence, verbale, fût un moment de faiblesse, me concernant.
Oui.

Qu'avez vous pensé de ma lecture de la définition du mot "Race" sur le site "Larousse.fr", sinon?

Infocrate a dit…

"Votre "papier" n'est rien ne plus qu'un torchon."

Décidément, que d'éloges involontaires.
Une fois de plus, concernant un blogueur, on parle de billet. Je ne suis pas journaliste. Quant au fait que vous n'appréciez pas, ma foi, c'est votre droit le plus élémentaire.

"(...) Faites-en ce que vous voulez"

Je dispose de tout ce qu'il faut, en terme de "papier" hygiénique, si c'est à cela que vous pensez.
Et par ailleurs, je n'imprime pas mes billets...

"(...)Vous n'avez aucun bagage culturel, c'est affligeant !"

Je dispose de bagages suffisant pour lire correctement un site comme "Larousse.fr". On en parle ou pas?

"(...)M. Zemmour ne se donnera pas la peine de répondre à un tissu d'obscénités, tout juste bon à vous être retourné à la figure."
Je doute fortement que, d'une part, il en est connaissance et, d'autre part, qu'il daigne y répondre.
Ce qui témoignerait, si vous avez raison quant à la qualité de mes écrits, d'un minimum d'intelligence le concernant.
Et si à tout hasard cela devait être le contraire, je ne doute pas qu'il lirait mon dernier billet à ce sujet. Ce que vous ne semblez pas avoir fait.

"(...)Je ne sais pas de quelle race vous êtes, vous"

De la même que vous, les biologistes se tuent à l'écrire.

"(...)Gardez votre vomi et vos glaires, ils vous étoufferont."

Hendrix est mort comme ça.
Une fois de plus, c'est trop d'honneur...

nicolas83 a dit…

Je pense qu'il y a une confusion générale. Les termes à employer sont importants. Regardons la classification du vivant.
Parmi l'espèce humaine, il n'existe PAS de sous-division que l'on appelle biologiquement "race".
A l'inverse d'autres espèces animales (l'espèce canine, elle, possède des races - là le terme est approprié. Pas parmi l'espèce humaine.)
C'est donc scientifiquement prouvé, depuis longtemps déjà, qu'il ne faudrait pas employer le mot "race" entre humains. Maintenant, évidemment, il existe des différences entre humains au niveau de la couleur de la peau, des yeux, des cheveux....

C'est ce que, maladroitement, Eric Zémmour a voulu dire je pense. Il a juste eu le tort d'employer le mot 'race', inapproprié.

Infocrate a dit…

@Nicolas83

Je suis d'accord avec vous sur bien des points.
Les races canines, par exemple, existent.
Vouloir appliquer cet état de fait à l'Humain est, par contre, un jugement erroné.

Les différences morphologiques existent également, bien évidemment, mais vouloir valider le concept de race sur ce fait tout aussi indéniable relève également d'une analyse erroné.

Quant au fait que M. Zemmour ait été maladroit... C'est justement la-dessus que je m'interrogeais, exprimant maladroitement (aussi), une profonde colère, pensant que celui-ci faisait une fois de plus dans la provocation, entre autres...

Le fond du problème réside dans le fait que l'extrême droite voit là un combat idéologique à mener.
C'est ce qu'il faut dénoncer et qui fera l'objet de mon prochain et DERNIER billet sur le sujet.

Je ne voudrais pas sombrer dans l'obsession qui "les" agitent.

Merci d'avoir élevé le débat, quoi qu'il en soit.

Baby Bobu a dit…

S'attaquer aux personnes n'a jamais fait avancer le débat.
Il y a une différence entre dire à quelqu'un que les idées qu'il avance ou les propos qu'il tient sont stupides et lui dire qu'il est stupide. Dans le 2ème cas vous l'enfermez dans son attitude et il y a fort à parier qu'il vous réponde comme une brute stupide.
Ces échanges d'insultes sont d'autant plus violents sur le net que chacun sait qu'il y a peu de risques physiques pour chacun des protagonistes.
Les arguments objectifs sont alors noyés dans le flot nauséabond des bas instincts que les uns et les autres libèrent avec d'autant plus de verve qu'ils les savent parfaitement virtuels.
Au bout du compte et pour revenir à l'objet du débat, je voudrais rappeler aux tenants de l'"évidence" de l'existence des races que longtemps les hommes ont cru que le soleil tournait autour de la terre parce que c'est ce qu'ils percevaient avec leurs yeux......

Infocrate a dit…

@Baby bobu

Merci de cette brillante mise au point.

"S'attaquer aux personnes n'a jamais fait avancer le débat.
Il y a une différence entre dire à quelqu'un que les idées qu'il avance ou les propos qu'il tient sont stupides et lui dire qu'il est stupide. Dans le 2ème cas vous l'enfermez dans son attitude et il y a fort à parier qu'il vous réponde comme une brute stupide."

Vous pointez là les erreurs fondamentales que j'ai commis.
Je dis d'ailleurs dans mon dernier billet que les commentaires que j'ai "récoltés" sont, sinon légitimes, au moins aussi peu intéressants que mes propos initiaux...

"(...)Ces échanges d'insultes sont d'autant plus violents sur le net que chacun sait qu'il y a peu de risques physiques pour chacun des protagonistes."

Merci de souligner cette évidence.

"(...)Au bout du compte et pour revenir à l'objet du débat, je voudrais rappeler aux tenants de l'"évidence" de l'existence des races que longtemps les hommes ont cru que le soleil tournait autour de la terre parce que c'est ce qu'ils percevaient avec leurs yeux......"

Voilà une référence particulièrement intéressante, qui démontre l'absurdité de l'argument principal avancé par ceux qui soutiennent les thèses racistes.

Merci.

Nicolas83 a dit…

Merci de votre réponse.

Honnêtement, je pense pas que E.Z. veuille provoquer. Je pense qu'il est sincère. Toutefois, il ne faut pas se fourvoir et lui prêter quelconque idée raciste/raciale/extrêmiste (rayez la mention inutile).

Personnellement, je me revendique de gauche, et pourtant je suis depuis longtemps E.Z. que je trouve brillant dans bien des domaines (pas tous) même si je suis loin d'être toujours d'accord avec lui.
En tout cas, on ne peut pas le taxer de rouler pour le FN ou quelconque groupuscule d'extrême-droite. Il est simplement de droite, souverainiste comme on dit, et profondément démocrate.

Alex a dit…

Quel billet abject...
Pour ma part, je n'ai jamais entendu Zemmour inciter quiconque au meurtre. Or, c'est précisément ce que vous faites, sous le couvert d'un humour dont on a peine à retrouver la moindre trace dans votre texte.
Style médiocre, insultes primaires, idées nauséabondes...
"Toute, toute petite chose", disiez-vous: êtes-vous bien sûr de parler de Zemmour ?

Infocrate a dit…

Cette accusation devient lassante. En plus d'être ridicule et infondée.

Que vous ne goûtiez ni mon humour, ni mon style, ni le reste est votre droit le plus élémentaire.

Ainsi que le fait que vous puissiez penser que les mots engendrés par ma colère puissent m'être appliqués.

En revanche, lire les billets écrits depuis pourraient peut-être vous éclairer sur certains points.

A moins que vous ne soyez frappé des troubles visuels que j'évoquais dans un de mes commentaires?

Anonyme a dit…

"Il est devenu évident, et même d'un point de vue "biologue", qu'il s'agit d'une hérésie."




Belle utilisation du mot "hérésie".
Les scientifiques qui affirment que les races existent sont donc des "hérétiques"...

Infocrate a dit…

Il s'agit, dans le langage commun, d' "une idée peu commune".

Et ces thèses là sont effectivement peu communes dans le monde scientifique.

Hormis pour quelques biologistes d'autres époques ou particulièrement "orientés".

L'emploi de ce terme me paraît donc approprié. Effectivement.

Le Roi du PornRap a dit…

En revanche les associations racistes, elle, commence t-à nous casser copieusement les berles !
Bien sur qu'il y a des races, c'est un "faux débat" habillement distillés par des personnes qui elles, ne se mélangeront jamais!...

Infocrate a dit…

Je viens de supprimer la réponse que je vous avais faite.

C'est une première.
Que je n'appliquerais jamais à autrui.

Celle-ci parlait de préjugés.
De racisme, de toutes origines...
D'idées toutes faites.

J'évoquais le sectarisme de vos propos.

Puis j'ai parcouru votre blog, et me suis inquiété quant au fait que vous puissiez mal interpréter cette réponse, mal la comprendre.

En fait, je n'ai qu'une question:

Etes-vous suivi?

Parce que tout cela me paraît très confus...

Anonyme a dit…

L'auteur de ce texte doit bien être conscient qu'il ne met en évidence que ses propres désordres mentaux. C'est un aveu d'impuissance et ça ne sert strictement à rien.

Infocrate a dit…

Les désordres mentaux de CERTAINS dont j'ai pu lire les textes, sur leurs propres blogs, les commentaires, ici ou ailleurs, m'ont réconciliés avec les miens.

Que j'assume désormais tout à fait.

Crier ma colère ici a été bénéfique, cela soulage, en premier lieu.

Et faire du bruit attire l'attention, par ailleurs.
C'est d'ailleurs ce que fait continuellement M. Zemmour avec succès...

Rectifier le tir dans les billets parus depuis était nécessaire, pour que le débat serve à quelque chose, justement.

En l'occurrence ne pas laisser passer pareilles énormités, ne pas laisser CERTAINS récupérer un discours provocateur afin de s'en servir idéologiquement.

Donc non, désolé, point d'aveu d'impuissance, au final.

Mais c'est un avis personnel, évidemment.

Anonyme a dit…

Ce que je ne comprends pas c'est l'importance délirante apportée aux propos de Zemmour ainsi qu'un attachement aussi fanatique au dogme de l'inexistence des races.

C'est d'autant plus incompréhensible que la question est extrèmement imprécise pour un scientifique comme moi : selon la définition que vous donnez au mot race vous concluerez évidemment d'une façon différente sur le problème de leur existence. C'est pourquoi toute tentative de justification scientifique d'une position ou une autre est puérile (l'assertion "la science nie l'existence
des races" est donc risible).

Je pense que Zemmour a touché un point sensible que je n'arrive pas encore à identifier. Peut-être cela vient-il de la forme et non du fond : il fait preuve d'un manque de respect absolu envers les dogmes de ses adversaires,
ce qui déclenche des réactions de dépit contre le blasphème. Peut-être est-ce
autre chose.

Le problème lui-même n'a aucun intérèt. Si on met en évidence des différences
inattendues entres les groupes humains, ou si à fortiori on découvre d'autres
espèces intelligentes dans l'univers, cela justifierait-il une quelconque
hostilité envers ceux qui sont différents ? Le problème le plus important c'est l'attitude envers ce qui est différent et pas la classification des différences.

Infocrate a dit…

"(...)la question est extrèmement imprécise pour un scientifique comme moi : selon la définition que vous donnez au mot race vous concluerez évidemment d'une façon différente sur le problème de leur existence."

Ne mélangeons pas biologie, sociologie, Histoire, sémantique et/ou je ne sais quel autre domaine.
Nous parlons; plus ou moins sereinement; depuis le début de "réalité biologique".

Curieux qu'un "scientifique", comme vous, dénonce le manque de clarté du débat sans justement, tenter de le borner précisément.

"(...)C'est pourquoi toute tentative de justification scientifique d'une position ou une autre est puérile (l'assertion "la science nie l'existence
des races" est donc risible)."

Si l'on pose, d'emblée, que les contours du sujet sont flous, oui, la justification scientifique peut, éventuellement, en être affaiblie.
Et encore, ce point là peut se discuter...

Mais ce n'est pas le cas, de toutes façons.
(Et, un truc que je ne comprends pas: Pourquoi parler de puérilité?)

"Je pense que Zemmour a touché un point sensible que je n'arrive pas encore à identifier."

La négation d'une évidence biologique?
Le fait de jouer avec quelques "horreurs" passées?
Le cumul de cette opinion très "orientée" avec d'autres qu'il a pu défendre, déjà?
Le malaise que cela provoque quand on réfléchit à ce qu'il tente, VRAIMENT, de faire?

"Peut-être cela vient-il de la forme et non du fond : il fait preuve d'un manque de respect absolu envers les dogmes de ses adversaires,
ce qui déclenche des réactions de dépit contre le blasphème."

Le problème de la forme est intimement lié, dans le "cas Zemmour", à celui de la forme.
Et plus j'y réfléchis, plus je me dis, la colère passée, que ce type là ne peut pas être TOTALEMENT idiot.
C'est assez inquiétant vu comme ça.

D'où la "forme" de mon billet. Proportionnellement violente à la colère que ses propos ont fini par provoquer chez moi.

Un type comme lui, censé être "instruit", ne peut jouer innocemment avec pareil danger.
Et ce avec cette mauvaise foi flagrante qui, effectivement, relève plus du dogme que de la pensée.

Je continuer à penser que c'est CE problème là qui a un intérêt...

"(...)Le problème le plus important c'est l'attitude envers ce qui est différent et pas la classification des différences."

Faire croire ce genre de choses, que parler de "races" n'est pas "grave", que c'est un fait reconnu, etc... Est exactement dans l'(extrême) droite ligne de la nouvelle position des mouvements racistes.

Tenir un discours policé, audible, presque "écoutable".
C'est le "nouvel angle d'attaque" des "nouveaux idéologues" des partis commme le FN et autres mouvances racistes, identitaires, etc...

Impossible de céder en termes d'aberrations scientifiques, donc, et encore moins d'un point de vue idéologique.

Anonyme a dit…

Votre réponse m'en dit un peu plus sur ce qui se cache derrière ces réactions
épidermiques excessives aux propos de Zemmour. Son crime finalement est de nier purement et simplement la notion même de "racisme" telle qu'elle est utilisée de nos jours. Cela me rappelle une autre personne moins connue qui avait suscité le même genre de réactions chez certains à qui j'avais communiqué ses textes : chez elles étaient évoquées notamment certaines manifestations somatiques comme le vomissement (fantasmatique, heureusement pour leur clavier).
Il sagit de François Guillaumat, qui est ce qu'on pourrait appeler un
libertarien (epsèce méconnue en France). Pour vous faire une idée, voici un des textes en question :
http://www.liberalia.com/htm/fg_racisme_leurre_democratie.htm
Dans ce texte ce qui peut choquer certains c'est que leur concept fétiche, le "racisme" a un rôle accessoire, puisque l'auteur valorise autre chose, la liberté invidiuelle pour simplifier. C'est un peu comme un blasphème pour les croyants, j'imagine que ceux qui ont entendu Marx qualifier la religion d' "opium du peuple" ont du réagir de la même façon.

Je voudrais finir par évoquer un rapprochement que je ne peux m'empècher
d'évoquer (cela doit être dû à mon age). Dans les années 70 l'alpha et l'omega dans les milieux intellectuels c'était "la lutte des classes", le prolétaire tenait à cette époque la place qu'à aujourd'hui le non-blanc. L'utilisation de ce concept de "lutte des classes" était formellement identique à l'époque de celle de "racisme" aujourd'hui, c'est pourquoi je suis à la recherche d'explications
sur ce qui peut définir ces modes de pensée identiques.

Infocrate a dit…

"(...)Son crime finalement est de nier purement et simplement la notion même de "racisme" telle qu'elle est utilisée de nos jours."

Non. Il ne la nie pas à mes yeux.
Mais tente plutôt, bel et bien(?), de la parer d'évidences qui n'en sont pas.

"(...)Cela me rappelle une autre personne moins connue qui avait suscité le même genre de réactions chez certains à qui j'avais communiqué ses textes : chez elles étaient évoquées notamment certaines manifestations somatiques comme le vomissement (fantasmatique, heureusement pour leur clavier).
Il sagit de François Guillaumat, qui est ce qu'on pourrait appeler un
libertarien (epsèce méconnue en France). Pour vous faire une idée, voici un des textes en question :
http://www.liberalia.com/htm/fg_racisme_leurre_democratie.htm"

Ce n'est pas tant les bêtises que j'ai pu lire dans ce texte qui m'ont donné la nausée.
Mais plutôt l'infernal tournis provoqué par le mélange de notions dont on ne comprend pas toujours ce qui les lient, aux yeux de l'auteur.

"(...)Dans ce texte ce qui peut choquer certains c'est que leur concept fétiche, le "racisme" a un rôle accessoire, puisque l'auteur valorise autre chose, la liberté invidiuelle pour simplifier. C'est un peu comme un blasphème pour les croyants, j'imagine que ceux qui ont entendu Marx qualifier la religion d' "opium du peuple" ont du réagir de la même façon."

Et je recommence à avoir ce même "tournis" là...
"Racisme", "Liberté individuelle", "Marx".
Je reconnais sans honte, ni gêne ne pas tout saisir.

"(...)Je voudrais finir par évoquer un rapprochement que je ne peux m'empècher
d'évoquer (cela doit être dû à mon age). Dans les années 70 l'alpha et l'omega dans les milieux intellectuels c'était "la lutte des classes", le prolétaire tenait à cette époque la place qu'à aujourd'hui le non-blanc. L'utilisation de ce concept de "lutte des classes" était formellement identique à l'époque de celle de "racisme" aujourd'hui, c'est pourquoi je suis à la recherche d'explications
sur ce qui peut définir ces modes de pensée identiques."

Vous faîtes les liens que vous voulez.
Et voyez des modes de "pensée identiques" où vous voulez.
Pour ma part, je ne vois qu'un lien, plutôt externe aux modes de pensée en question:
L'aversion de l'extrême droite pour ces opinions.

Anonyme a dit…

Le débat est plus intéressant, plus profond me semble-t-il depuis quie l'insulte a cédé le pas à l'échange d'irée.
A ce stade je voudrais vous soumettre l'opinion de de P A Taguieff dans son livre intitulé "les fins de l'antiracisme" et livrer à votre critique cette

citation:
" ce qui est sur, c'est que l'antiracisme ne saurait se réduire à la réfutation "scientifique" toujours quelque peu scientiste, des théories racistes

"pseudo-scientifiques"; ni à une action policière contre les racistes socialement visibles, action qui ne s'applique qu'aà des effets ou des

symptomes"........." . En outre , l'on observe depuis quelques années que les milieux antraciste institutionnels sont touchés par la vague du

politiquement correct, dont ils adoptent les hantises et les tabous aux spécificités de leurs actions. En témoignent à la fois la multiplication des

procès pour des questions de vocabulaire idéologiquement suspect, et le retour d'une grande illusion sous de nouveau habillages: croire que l'on va faire

disparaître les représentations racistes en supprimant le mot "race" des textes de loi, en en interdisant l'usage dans les communications scientifiques,

voire en le bannissant du vocabulaire général et courant,".....". La chirurgie lexicale ainsi pronée relève de l'action magique : croire qu'en agissant

sur les mots, l'on agit sur les esprits ou les phénomèmes sociaux."

Pensée respectable mais non moins contestable qui sert peut-être de soubassement à celle de M Zemmour et de ses défenseurs.
Nous pourrions la résumer ainsi, une opinion est elle légitime du seul fait de son caractère généralement partagé, si nous ne devons pas nous cesser

d'affirmer qu'il n'y a qu'une seule race humaine au sens génétique du terme pouvons nous interdire d'expression le sens commun qui en perçoit une

infinité?
Se mettre d'accord sur les mots et leur signification, race, ethnie, religion, civilisation, nation, tribu, communeauté, vieille gageure pour les hommes

depuis la tour de Babel?
Vous avez entendu parler de la théorie des ensembles? Je peux être blanc et sud-africain, noir et français, homosexuel, jaune et américain ..... Les

appartenances sont multiples et se recouvrent partiellement, qu'on le veuille ou non nous sommes entrés dans un monde de la mixité, Obama n'est pas

seulement noir, il est blanc par sa mère, asiatique par son histoire et il est le Président des USA.

Infocrate a dit…

Le sujet de ce billet était plutôt d'exprimer ma colère quant aux opinions réac' de M. Zemmour.

Le débat qui a fini par se mettre en place ici se focalise sur ce problème de "races" et la validité biologique d'une telle notion.

Je maintiens, appuyé par nombre de travaux dans ce domaine, que celle-ci est invalide.

Ce que dit M. Taguieff dans la 1ère partie de votre citation.

Je partage son avis par ailleurs, quant au fait que "lutter" contre les mots ne peut suffire à avoir raison des idées que ceux-ci expriment.

Je ne me sens pas concerné par cette notion de "politiquement correct".

Pour moi les différences existent et je n'entends pas les renier.
Un noir est noir, un blanc un blanc, etc...
Leurs cultures peuvent être différentes...

Je trouve la notion de "discrimination positive" aberrante, également.

Je n'entends interdire aucun mot (!).

Simplement, dans la bouche de certains, lorsque je les rapproche d'autres idées que les mêmes peuvent avoir, je ne peux m'empêcher de penser que cela "sent mauvais".

Les origines d'Obama, ou de Sarkozy, ne me font ni chaud ni froid.

Ce n'est pas ce qui m'intéresse en premier chez ces "personnages" là.

Nicolas a dit…

Bien sur qu'il existe des races...
Il faut un aveuglement idelogique eleve pour nier cette evidence.

Si vous voulez redecouvrir la lune a partir de la genetique, en voici la demonstration (s'il en fallait une !!):
http://infoproc.blogspot.com/2008/11/human-genetic-variation-fst-and.html

Infocrate a dit…

Pourriez-vous me traduire la phrase suivante, svp?:

"Therefore, according to the fallacy, any classification of humans into groups ("races") based on genetic information is impossible."

Et celle-ci, issue des commentaires sur le billet que vous citez:

‘‘In other words, two individuals are different because they are individuals, not because they belong to different races.’’

Ca n'a pas l'air si clair que ça, le coup de "l'aveuglement idéologique".

"Redecouvrir la lune"...
Ou ai-je déjà lu cette expression?

Cadichon a dit…

"Le raciste s’exaspère, parce qu’il soupçonne en secret que les races sont égales; l’anti-raciste aussi, parce qu’en secret, il soupçonne qu’elles ne le sont pas. "
Gomez Dàvila

Strangelove a dit…

Les mouvements qui prônent la tolérance et l'immigration, attaquent un Homme issu de l'immigration (Éric Zemmour), lui empêchent d'avoir son opinion...

Éric Zemmour est pour le débat.

Monsieur Zemmour, continuez !

Infocrate a dit…

Belle citation d'un auteur réac' ultra-catho.
Je ne suis pas étonné de ne pas partager son point de vue.

Infocrate a dit…

@Strangelove
Ce sont les propos de Zemmour que je condamne.
Mais je préfère qu'il puisse encore les tenir, c'est plutôt bon signe pour la Liberté d'expression.

Même si cela me donne la nausée.

Anonyme a dit…

Message au rédacteur de l'article :

pour le bien de l'espèce, NE TE REPRODUIT JAMAIS!

Anonyme a dit…

Alors quoi selon certains il y aurait trois grandes races sur Terre les Noirs, les Blancs et les Jaunes. Les Indiens sont quoi? Des Noirs? Les Aborigènes aussi? Les peuples qui habitaient l'Amérique avant Christophe Colomb ils étaient quoi? Les Arabes appartiennent à quelle race alors? Ils sont Jaunes aussi, au même nom que les Asiatiques? Abandonnez vos histoires de races, il vaut mieux faire référence à une origine géographique. Untel est français, indien, cambodgien, chilien, yéménite, marocain, guinéen,etc etc.

jeejee a dit…

Pourquoi dire Obama est blanc de par sa mère, mais asiatique de par son histoire? Et pourquoi pas blanc de par sa mère, mais jaune de par son histoire? Ou encore américain de par sa mère, mais asiatique de par son histoire?
Il y a je trouve une inégalité dans les termes, une trop grosse focalisation sur les termes blancs et noirs.

Infocrate a dit…

@Anonyme de 17:34

Trop tard.
Mais je n'ai rien constaté quant à "l'espèce".

Infocrate a dit…

@Anonyme de 18:02

"(...)il vaut mieux faire référence à une origine géographique."

Et c'est surtout plus juste. Cela correspond à une réalité, et ça s'appelle la nationalité!

Ce qui laisse malheureusement amplement de quoi rejeter "l'Autre".
Ce qui est, qu'on veuille bien le reconnaître ou non, bel et bien le fond du problème.

Infocrate a dit…

@jeejee

Je n'ai pas de problèmes particulier avec les termes "blanc" et/ou "noir".
Les couleurs, même différentes, ne me gênent pas.

Anonyme a dit…

Cet article ne contient aucune argumentation cohérente aucune pensée . Seulement une déferelante d'adjectif plus ou moin haineux ce qui est en general le seul moyen utilisé pour s'exprimer quand on est incapable de reflechir .


Si l'auteur de ce message est incapable d'écrire sans laisser de coté son sentimentalisme primaire c'est grave .
C'est toujours ceux qui ce veulent humain et tolérant , qui finalement sont toujours les premiers a vous envoyer leur haine et leur violence dans la figure quand ils ne supportent pas un autre discour que le leur et cela bien sur tout en disant que c'est l'autre qui est un facho!.
Et dire que des gens comme ça votent .Vaut mieux pas qu'ils soient au pouvoir . .

ON tien ce type de discour émtionnel fanatique Et après on va s'étonner naivement et pleurer que lepen est au second tour en traitant la france de pays de fachos .

C'est graçe a des gens comme toi que lepen prend des voix .

Mais bon ,apparemment tu ne connais rien sur l'origine des opinions politique des gens et tu pu préfères les traiter de fachos,plutot que de reflechir vraiment sur le pourquoi : et te renseigner vraiment sur les sujets en questions : -c'est tellement plus facile ...

Infocrate a dit…

"Cet article ne contient aucune argumentation cohérente aucune pensée ."
,
Il est vrai qu'elle sont assez difficiles à démêler de la colère.
Néanmoins, en cherchant un peu, il y a deux-trois questions quant aux "intentions réelles" de M. Zemmour.
Dévelopées ici.

"Seulement une déferelante d'adjectif plus ou moin haineux ce qui est en general le seul moyen utilisé pour s'exprimer quand on est incapable de reflechir ."

C'est vrai que j'ai laissé déferelé pas mal de choses.
Et pas que des adjectifs.
Mais cela faisait un moment que je ne supportais plus les propos de M. Zemmour.

"Si l'auteur de ce message est incapable d'écrire sans laisser de coté son sentimentalisme primaire c'est grave ."

,
On parle de "pathos", dans ces cas-là.
Pis ça donne l'air intelligent, en plus...

"C'est toujours ceux qui ce veulent humain et tolérant , qui finalement sont toujours les premiers a vous envoyer leur haine et leur violence dans la figure quand ils ne supportent pas un autre discour que le leur et cela bien sur tout en disant que c'est l'autre qui est un facho!.
Et dire que des gens comme ça votent .Vaut mieux pas qu'ils soient au pouvoir . .

ON tien ce type de discour émtionnel fanatique Et après on va s'étonner naivement et pleurer que lepen est au second tour en traitant la france de pays de fachos .

C'est graçe a des gens comme toi que lepen prend des voix .

Mais bon ,apparemment tu ne connais rien sur l'origine des opinions politique des gens et tu pu préfères les traiter de fachos,plutot que de reflechir vraiment sur le pourquoi : et te renseigner vraiment sur les sujets en questions : -c'est tellement plus facile ..."

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Je dois en oublier.
On se retrouve là.
Ou pas?

Anonyme a dit…

va te faire enculer gros connard de bloggeur

Infocrate a dit…

La colère vous égare...
Toujours fâché avec les virgules?

reclus a dit…

un petit message à monsieur l'anonyme que j'emprunte à desproges : " la culture , c'est comme les parachutes quand on n'en a pas on s'écrase !"
de la part d'un anar qui n'a pas envie de signer un chèque en blanc à chaque élection pour que les libéraux fascistes se croient tout permis et que les anonymes applaudissent comme de bons petits psittacidés.

Infocrate a dit…

@reclus

Le problème avec ce genre d'oiseau (particulièrement les anonymes, d'ailleurs), c'est qu'ils ont tendance à vous accuser de vous prendre pour Desproges ou pour les gens que vous citez.

Personnellement, j'apprécie cette référence. Et vous remercie de cette intervention qui m'a bien fait rire.
Et qui a l'avantage non-négligeable de relever le niveau, qui était bien bas depuis le message "brillant" de cet anonyme là...

Anonyme a dit…

Bien entendu qu'il existe des différences entre les groupes humains...pourquoi ce refus des différences ? Zemmour a raison ! d'ailleurs la revue la recherche avait publié un numéro spécial sur "les races" remettant en question le slogan "tous pareils mais tous différents"...
En génétique des populations humaines, le généticien Cavalli Sforza a d'ailleurs pu déterminer des groupes humains différents...

D'un côté on nous dit d'accepter les différences mais de l'autre on veut les nier...

Infocrate a dit…

Qu'elle est pénible cette mauvaise foi qui consiste à confondre, sciemment, négation du concept de "races" (et toute la propagande qui peut se cacher derrière ce mot, quand il se trouve dans certaines bouches) et négation des différences.
Qui, ces dernières, sont flagrantes...

Mauvaise foi qui débouche immanquablement sur votre conclusion. Point d'orgue d'un raisonnement biaisé (volontairement), dès le départ.

Qu'elle est pénible et lassante, cette argumentation.
Décidément.

Anonyme a dit…

"Qui ces dernières sont flagrantes"...

Seulement ces différences que vous dites flagrantes ont une origine génétique... c'est la base

Anonyme a dit…

le concept des races à l'origine ne s'est développer que sur des critères phénotypiques... et cela quelque soit l'espèce
Zemmour a raison

"négation des différences.
Qui, ces dernières, sont flagrantes..."

Le "tous pareil" je ne l'ai pas inventé ! elle est là la propagande... le tous pareil est bien une négation des différences...

Anonyme a dit…

"Est-il utile d'expliquer à ce vil petit étron qu'il s'agit simplement d'une différence de couleur de peau?
Est-il raisonnable, voire censé, de tenter de lui expliquer ce que sont les mélanines?"

Vous ramenez les différences "flagrantes" à une histoire de mélanines... Qui est de mauvaise foi et fait de la propagande ? qui tente de gommer les différences...
Car évidemment ce n'est pas uniquement une question de couleur de peau... voir pour cela les derniers travaux en génétique des populations

Infocrate a dit…

@Anonyme de 11:23

Que les différences entre êtres humains aient une origine génétique ne valide en rien la notion de "Races".
Pareils raccourcis et/ou raisonnements approximatifs me semble dangereux.
Particulièrement s'ils sont employés dans le domaine politique.
L'Histoire nous a montré quelles politiques pouvaient s'appuyer sur tel concept.

@Anonyme de 11:30

"critères phénotypiques"...
Ouhla, jolie expression.
Vous auriez pu le formuler plus simplement.
Parce que ce que vous êtes en train de dire, en fait, c'est que:
"Oui, si les différences sont visibles, observables, bah c'est que les races ça existe. Ben oui mon c..."

Et c'est vrai que ça a vachement moins de gueule que:
"le concept des races à l'origine ne s'est développer que sur des critères phénotypiques..."

L'argument consistant à dire:

"Je suis de race blanche, vous êtes de race noire parce que ça se voit..."

ne me convainc toujours pas.
Et les gens qui le manient, même avec des mots compliqués autour, m'inquiètent.
Parce que l'invalidité de pareil raccourcis ne peut leur échapper...

Non, vous n'avez pas inventé le "tous pareil" (encore que...) mais vous m'attribuez une volonté de nier les différences qui est absurde.
Egalement.

@Anonyme de 12:35
Je ne tente pas de gommer les différences.
J'explique qu'elles ne sont que génétiques.
Nous n'avons pas la même lecture des derniers travaux en génétique.
C'est assez lassant d'ailleurs, et ce genre de discussions, citations à l'appui, a déjà été menée.

Anonyme a dit…

"Nous n'avons pas la même lecture des derniers travaux en génétique.
C'est assez lassant d'ailleurs, et ce genre de discussions, citations à l'appui, a déjà été menée"

Les derniers travaux en génétique ont montré que les différences étaient plus importantes qu'on l'imaginait... et que ce n'était pas juste une question de mélanines...d'ailleurs quel argument bidon...juste une question de couleur de peau... pas très scientifique comme raisonnement...Oui c'est une manière de vouloir nier les différences... si vous ne comprenez pas ce que vous écrivez que puis je faire ?
Maintenant les classifications raciales ce sont faites uniquement sur des critères morphologiques... sans avoir des connaissances en génétique. Donc sur ces critères de phénotypes il est effectivement possible de distinguer des groupes humains différents, différences confirmées par la génétique.

Anonyme a dit…

Le constat est que l'on peut regrouper les populations humaines selon leur origine géographique ; je vous renvoie au dernier numéro de la recherche "les races humaines existent-elles ?"
Ce qu'avait déjà montré Cavalli Sforza dans ces études en génétique des populations.

Anonyme a dit…

""Je suis de race blanche, vous êtes de race noire parce que ça se voit..."

ne me convainc toujours pas"

La notion de race est tout à fait subjective car elle se base, comme je l'ai déjà dit, à l'origine sur l'observations des caractères, permettant alors de distinguer des sous-groupes d'une même espèce. Le problème lié à cette subjectivité taxinomique, la variabilité peut être au sein d'un groupe très différente qu'il s'agisse de race obtenue par sélection ou isolement géographique...

Infocrate a dit…

@Anonyme de 13:00
"(...)Les derniers travaux en génétique ont montré que les différences étaient plus importantes qu'on l'imaginait..."

Inutile de vous expliquer pourquoi j'ai graissé ces mots, je pense. Votre finesse d'esprit suffira.

"(...)et que ce n'était pas juste une question de mélanines...d'ailleurs quel argument bidon...juste une question de couleur de peau... pas très scientifique comme raisonnement"
Oui, c'est bien le raisonnement de Zemmour quand il répond "Parce que ca se voit!".
Vous voyez on est d'accord...

"(...)si vous ne comprenez pas ce que vous écrivez que puis je faire ?"
Pas grand-chose puisque non content de ne pas comprendre, vous m'attribuez des propos que je ne tiens pas.

"(...)Maintenant les classifications raciales ce sont faites uniquement sur des critères morphologiques... sans avoir des connaissances en génétique."
EXCELLENT! Vous le reconnaissez enfin! Merde, ça fait deux fois qu'on est d'accord là. Virerai-je à la Droite de la Droite?

"(...)Donc sur ces critères de phénotypes il est effectivement possible de distinguer des groupes humains différents, différences confirmées par la génétique."
Vous retombez dans vos petits travers salmigondesques.
Dommage, le propos s'était affiné.

@Anonyme de 13:15

"(...)Le constat est que l'on peut regrouper les populations humaines selon leur origine géographique"
Moui. Et alors?

"(...)je vous renvoie au dernier numéro de la recherche "les races humaines existent-elles ?""
Le 1er lien trouvé via google fait objet d'une polémique sur la validité scientifique du contenu de cet article...

"(...)Ce qu'avait déjà montré Cavalli Sforza dans ces études en génétique des populations"
Faîtes moi plaisir, allez lire ceci , et tentez de prétendre ensuite que les propos de Cavalli Sforza, lorsqu'il parle de race, ne sont pas totalement dénaturés par vos visées idéologiques.
Que je continue de me marrer.

Anonyme a dit…

"(...)et que ce n'était pas juste une question de mélanines...d'ailleurs quel argument bidon...juste une question de couleur de peau... pas très scientifique comme raisonnement"
Oui, c'est bien le raisonnement de Zemmour quand il répond "Parce que ca se voit!".
Vous voyez on est d'accord...

Non en parlant de races noire et blanche, justement il ne considère pas seulement la couleur de la peau...

"Pas grand-chose puisque non content de ne pas comprendre, vous m'attribuez des propos que je ne tiens pas."

et qu'espérez vous montrer par votre : "Est-il utile d'expliquer à ce vil petit étron qu'il s'agit simplement d'une différence de couleur de peau?" ?


"EXCELLENT! Vous le reconnaissez enfin! Merde, ça fait deux fois qu'on est d'accord là. Virerai-je à la Droite de la Droite?"

Les différences morphologiques ont une origine génétique... et oui toutes les classifications animales, végétales et humaines ce sont faites en fonction du phénotype...

""(...)je vous renvoie au dernier numéro de la recherche "les races humaines existent-elles ?""
Le 1er lien trouvé via google fait objet d'une polémique sur la validité scientifique du contenu de cet article..."

Je vois un peu mieux vos sources d'infos...

"Faîtes moi plaisir, allez lire ceci , et tentez de prétendre ensuite que les propos de Cavalli Sforza, lorsqu'il parle de race, ne sont pas totalement dénaturés par vos visées idéologiques.
Que je continue de me marrer."

Marrons nous...mais en reprenant votre source quels sont vos arguments exactement ? pourriez vous développer

Anonyme a dit…

"Le 1er lien trouvé via google fait objet d'une polémique sur la validité scientifique du contenu de cet article..."

Evidemment, puisqu'il dérange...
Ensuite contrairement à vous, je ne me base pas sur google pour tirer des conclusions mais sur la lecture d'articles scientifiques et notamment le livre de Cavalli Sforza que j'ai lu et le dendogramme qu'il avait publié montrant les distances génétiques entre les groupes humains.

Anonyme a dit…

Suite à son travail Cavalli Sforza a publié une carte en couleur pour illustrer les distances génétiques et les gradients entre les groupes humains

"The color map of the world shows very distinctly the differences that we know exist among the continents: Africans (yellow), Caucasoids (green), Mongoloids (purple), and Australian Aborigines (red). The map does not show well the strong Caucasoid component in northern Africa, but it does show the unity of the other Caucasoids from Europe, and in West, South, and much of Central Asia."

Cavalli Sforza the history and geography of human genes

Cavalli Sforza

Et vive Zemmour... qu'est ce qu'on se marre !

Infocrate a dit…

@Anonyme de 22:42

Le propos de Zemmour est, me semble-t-il, le suivant:
"Nous sommes de race différentes parceque cela se voit... Vous êtes de race noire, je suis de race blanche."

La seule différence visible entre la femme à laquelle il s'adresse et lui-même est bien la couleur de peau, non?
Je ne l'ai pas entendu évoqué d'autres différences, pour ma part.

Ce que j'espèrais démontrer était la façon dont Zemmour simplifie A L'EXTREME tous les débats, la façon simpliste qu'il a
de poser un débat, de mener une analyse en ne tenant compte que de ce qui l'arrange, que de ce qui semblera servir son
raisonnement.

Vous semblez avoir des problèmes de lecture, ou de compréhension, ou les deux.
Merci d'arrêtez de me parler d'origine génétique quant aux différences morphologiques. Et de donner du "phénotype par ci,
phénotype par là".
Ce sont deux notions que je ne récuse aucunement, mais qui, à mes yeux, ne constituent pas de preuves suffisantes pour
parler de "races" quant à l'espèce humaine.
Je crois que ce point a été largement et longuement abordé ici.

Google est un simple moteur de recherche. Qui peut mener à tout.
Articles de presse (scientifique aussi...), blog, textes d'auteurs, encyclopédie, etc...
Je ne vois pas en quoi le fait d'utiliser cet outil amoindrit la qualité des recherches qu'il permet de mener?
Si tant est qu'on prenne le temps de recouper les infos que l'on trouve, de les vérifier un tant soit peu.
Il est vrai que je vous soupçonne d'être arrivé ici par d'autres biais.
Pour ma part, je remercie Google de m'avoir permis de trouver les divers sites et forums d'Extrême-Droite qui charrient
vers ce billet un public bien particulier.
Parce que sans ces édifiantes lectures, il serait possible de penser que "Oui, ce n'est pas parce que l'on défend le concept
de races qu'on les hiérarchise..."
Mouahahaha, une simple visite sur les sites en question et l'on sait qui se cachent derrière ces jolis mots polissés.
Merci Google donc.

L'une de mes "sources" (pour reprendre votre expression), concernant la polémique que j'évoque, est
celui-ci , notamment.

Quant aux travaux de Cavalli Sforza, je n'y dénote pas d'affirmation flagrante de l'existence d'une notion de "races":

La notion de "distance génétique" n'implique pas nécessairement l'existence de celle-ci.
Je note même dans les propos du généticien une remise en question de cette notion:

"(...)Par exemple, si une étude limitée à quelques gènes révèle que les Africains diffèrent fortement du reste du monde,
ce n'est pas exact. En fait les Africains ne sont pas si différents. Ils diffèrent juste un peu car ils ont été
les premiers à se développer, toutes les autres populations descendant des premiers Africains."
Notez au passage, d'ailleurs, que vous descendez de populations africaines, cela va sans doute vous plaire.
Et c'est votre "heros" qui l'écrit...

Comme il écrit que "(...)La définition exacte d'une race relève d'un choix arbitraire".

Il écrit d'ailleurs plus loin que "(...)nos origines communes sont si récentes qu'aucune différenciation n'a eu le temps
d'opérer".

Concernant la notion de race: "(...)La raison pour laquelle il est très difficile de décrire les races humaines avec
précision est qu'il y a une variation continue entre les populations."

Quant à nos origines, voilà ce qu'il écrit:
"(...)"En Europe centrale, il est très difficile de faire une distinction entre les Allemands, les Français, les Italiens
du Nord et les Européens de l'Est. Les différences sont généralement plus marquées sur les îles. De même que dans les
populations isolées, qui tendent à le rester en raison de leur héritage culturel. Mais on voit encore que la majeure
partie de l'Europe a beaucoup de choses en commun avec l'Asie, car les échanges commerciaux entre ces deux parties du
monde ont été particulièrement intenses au cours des 40000 dernières années. Et l'on a un gradient complet, une variation
progressive entre l'Est de l'Asie et l'Ouest de l'Europe.

Par ailleurs, on observe une nette influence de l'Afrique du Nord. Ce sont les deux principales origines de l'Europe."

Je ne vois pas de notion de races clairement définie, ni plus défendue, dans ces propos là...

@Anonyme de 23:01

Vous trouverez de quoi répondre à votre commentaire ci-dessus, je crois.

Infocrate a dit…

@Anonyme de 23:50

Vous confondez différences, groupes et "races".

Je ne partage pas votre enthousiasme à l'égard de Zemmour, vous l'aurez compris.
Je ris cependant autant que vous.
Mais pour des raisons indéniablement différentes...

Anonyme a dit…

Il écrit d'ailleurs plus loin que "(...)nos origines communes sont si récentes qu'aucune différenciation n'a eu le temps
d'opérer".

Vous oubliez de dire : pour obtenir des espèces différentes... Ce qui n'est pas la même chose... et non une subdivision de l'espèce... merci de rectifier

Concernant la notion de race: "(...)La raison pour laquelle il est très difficile de décrire les races humaines avec
précision est qu'il y a une variation continue entre les populations."

Cela confirme qu'il existe justement des différences suffisantes... Car si on peut constater un gradient de l'ouest de l'Europe à l'est de l'asie, cela implique que des variabilités importantes existent entre les deux extrémités...Mais il est vrai que les mélanges tendent à faire disparaître les différences.

"Vous confondez différences, groupes et "races".

Donnez moi alors vos définitions... et la distinction que vous faites entre groupes et races...

Anonyme a dit…

"Vous semblez avoir des problèmes de lecture, ou de compréhension, ou les deux.
Merci d'arrêtez de me parler d'origine génétique quant aux différences morphologiques. Et de donner du "phénotype par ci,
phénotype par là"."

Pourquoi ? qu'est ce qui vous dérange quand on vous dit que les différences morphologiques ont une origine génétique...

"La notion de "distance génétique" n'implique pas nécessairement l'existence de celle-ci.
Je note même dans les propos du généticien une remise en question de cette notion"

Pourtant je vous ai posté un extrait de son livre en anglais dans lequel le discours est un peu différent... ses recherches ont été faites il me semble pour le compte de l'UNESCO, je le vois assez mal, pour des raisons politiquement correct affirmer qu'il est possible de distinguer des races...
d'autant plus quand on peut voir les multiples réactions suite à une simple évocation de races noire et blanche...qui sont simplement les qualificatifs usuels

"Notez au passage, d'ailleurs, que vous descendez de populations africaines, cela va sans doute vous plaire.
Et c'est votre "heros" qui l'écrit..."

Eh ? c'est quoi votre argument choc forcément nous avons les mêmes origines

"Comme il écrit que "(...)La définition exacte d'une race relève d'un choix arbitraire"."

Comme je l'ai déjà dit, la distinction s'est toujours faite sur des critères morphologiques

Anonyme a dit…

Hey Infocrate, voici un nouveau sujet à soumettre à votre science : en ce moment il fait très froid dehors ; ne pensez-vous pas qu'il faudrait porter au pilori l'univers tout entier - ici j'entends Terre, Atmosphère&CO, Système solaire, etc. - de vouloir nous faire croire que le réchauffement climatique n'est peut-être qu'un phénomène naturel et très peu influencé par l'homme ? Coquin d'environnement qui nous entoure, nous devons le sauver de son propre aveuglement !

D'ailleurs, chaque bon citoyen devrait profiter de l'occasion pour crier haut et fort qu'il a envie de se faire ponctionner par l'état afin de permettre la subvention de chercheurs qui étudieront, sur une période de 2000 ans, les populations de démunis morts par grand froid. Et d'en tirer une corrélation entre mélanine et pourcentage de chance de ne pas passer l'hiver.

Si vous riez ou que vous répondez à ce message d'un ton ironique ou méprisant, c'est que vous êtes un misérable rétrograde dont les propos vous condamnent à une 'destruction-de-la-boîtes-crânienne-machin-'.

Infocrate a dit…

@Anonyme de 11:58 et de 12:25

"(...)Il écrit d'ailleurs plus loin que "(...)nos origines communes sont si récentes qu'aucune différenciation n'a eu le temps
d'opérer".

Vous oubliez de dire : pour obtenir des espèces différentes... Ce qui n'est pas la même chose... et non une subdivision de l'espèce... merci de rectifier

Tiens, on se lance dans la SF maintenant. De la biologie prospective? Vous devez être un visionnaire, cher anonyme.
Pas moi, pardon.

"(...)Car si on peut constater un gradient de l'ouest de l'Europe à l'est de l'asie, cela implique que des variabilités importantes existent entre les deux extrémités..."

Ah?
Si vous le dîtes...

"(...)Donnez moi alors vos définitions... et la distinction que vous faites entre groupes et races..."

Eh, oh, y'a des dicos pour ça.
Vous savez parfaitement en tronquer les définitions (Larousse en ligne)ou choisir des éditions de... 1935, par exemple, comme la 8ème édition de l'Académie Française...

Sujet déjà évoqué.

Infocrate a dit…

@Anonyme de 12:25

J'avais initialement décidé de vous répondre en même temps que l'anonyme précédent, mais finalement, détaillons...

"(...)Pourquoi ? qu'est ce qui vous dérange quand on vous dit que les différences morphologiques ont une origine génétique..."

Rien.
Déjà dit.

"(...)Pourtant je vous ai posté un extrait de son livre en anglais dans lequel le discours est un peu différent..."

Oui.
J'en ai lu une bonne partie.
Et j'ai déjà répondu.
Aussi.

"(...)Eh ? c'est quoi votre argument choc forcément nous avons les mêmes origines"

Rien.
Ca me fait juste rire d'imaginer la tête d'un "Desouche" qui est obligé d'avaler ça, parce que c'est Scavalli qui l'a dit!

"(...)Comme je l'ai déjà dit, la distinction s'est toujours faite sur des critères morphologiques"

Moui.
Et cette discussion tourne vraiment à vide.

Infocrate a dit…

@Anonyme de 14:40

Je suis un misérable rétrograde dont "le liquide céphalo-rachidien est le seul contenu de la boîte cranienne".

Parce que franchement, je me suis marré avec votre post.

Sebastien a dit…

Je pense que la race humaines et composée de différentes "sous-races", en fait ça se "voit" sans jeu de mot. Après je dis pas qu'il y a une hiérarchie, juste qu'elles sont différentes. Et puis au fond pourquoi on ne pourrait pas faire l'analogie avec les chiens? nous sommes des animaux après tout et chez tout les animaux il y a une notion de races. Citez moi un seul exemple qui prouve le contraire. (je ne suis pas biologiste alors oui je peux avoir tord, mais mon avis est assez compréhensible je pense. Ne me traitez pas de nazi même si je pense qu'un dogue allemand est supérieur à un caniche ^^)

Anonyme a dit…

"(...)Il écrit d'ailleurs plus loin que "(...)nos origines communes sont si récentes qu'aucune différenciation n'a eu le temps
d'opérer".

Vous oubliez de dire : pour obtenir des espèces différentes... Ce qui n'est pas la même chose... et non une subdivision de l'espèce... merci de rectifier

Tiens, on se lance dans la SF maintenant. De la biologie prospective? Vous devez être un visionnaire, cher anonyme.
Pas moi, pardon."

Le passage que vous m'avez donné en exemple pris sur le net, ne remet pas en cause l'existence d'une subdivision de l'espèce humaine donc de races...

"(...)Car si on peut constater un gradient de l'ouest de l'Europe à l'est de l'asie, cela implique que des variabilités importantes existent entre les deux extrémités..."

"Ah?
Si vous le dîtes..."

Non je ne fais que reprendre vos propos

"(...)Donnez moi alors vos définitions... et la distinction que vous faites entre groupes et races..."

"Eh, oh, y'a des dicos pour ça.
Vous savez parfaitement en tronquer les définitions (Larousse en ligne)ou choisir des éditions de... 1935, par exemple, comme la 8ème édition de l'Académie Française..."

il est possible de distinnguer des sous groupes dans l'espèce humaine... de manière génétique et phénotypique... donc...

Anonyme a dit…

"(...)Pourquoi ? qu'est ce qui vous dérange quand on vous dit que les différences morphologiques ont une origine génétique..."

Rien.
Déjà dit.

Ok donc les différences morphologiques mais aussi les sensibilités aux maladies, les groupes sanguins (les proportions ne sont pas les mêmes suivant les groupes humains), la durée grossesse est inférieure chez les noirs, que la persistance à la lactase est supérieure chez les indo-européens, que la drépanocytose touche principalement les populations noires, que la maladie de Tay-Sachs ne frappe que les populations du nord de l’europe, que le gène de la narcolepsie est plus répandue chez les asiatiques etc...
On peut génétiquement différencier des groupes humains comme on peut le faire morphologiquement, or que sont les races si ce n'est qu'une subdivision de l'espèce.

A quel moment est-il possible alors de parler de races ? quelles sont les proportions alléliques ? il n'y a aucune définition précise sur ce sujet... ce n'est certainement pas dans le dico qu'on risque de la trouver... normal que la discussion semble tourner à vide...

Car en tant que subdivision de l’espèce humaine, les races ne peuvent donc s’appréhender qu’en termes de variation statistique : à génome identique (nous sommes de la même espèce), la fréquence de certains gènes polymorphes variant selon les populations. d'où les répartitions des caractères (groupes sanguins par ex.)
Une race au sens moléculaire peut donc se définir comme un groupe de populations issu d’un pool génétique isolé à un moment de l’évolution et présentant au sein de l’espèce une variation significative dans la présence ou l’absence de certains allèles

"(...)Pourtant je vous ai posté un extrait de son livre en anglais dans lequel le discours est un peu différent..."

Oui.
J'en ai lu une bonne partie.
Et j'ai déjà répondu.
Aussi.

Oui et dans ce passage il confirme la subdivision de l'espèce humaine, voir il l'affine

Anonyme a dit…

"Et puis au fond pourquoi on ne pourrait pas faire l'analogie avec les chiens? nous sommes des animaux après tout et chez tout les animaux il y a une notion de races. Citez moi un seul exemple qui prouve le contraire"

Sébastien, on peut faire une analogie sauf que chez les chiens les différences entre les races d'un point vue génétique sont plus importantes, car il y a eu une sélection par l'homme. Mais cela ne change rien au concept de races qui s'applique aussi bien pour les races formées par l'isolement géographique que celles obtenues par la sélection.

Anonyme a dit…

Il est fort ce Zemmour !

Anonyme a dit…

Ce débat me sidère!
C'est fou de voir l'hypersensibilté de certaines personnes devant l'emploi simple d'un mot tout à fait courant. Ce qui est répréhensible ce n'est pas de croire en l'existence de races mais de vouloir créer une hiérarchie entre elles.
Cela illustre bien la médiocrité de l'époque où le bon sentiment, formaté et niais, a pris le pas sur la liberté d'expression.
Quant à traiter de partisans FN les gens qui soutiennent l'avis contraire du tiens Infocrate, je trouve ça assez facile et révèlateur de ton manque de sérieux. D'autant qu'en lisant ton propos, qui ne brille ni par son humour ni par son élégance, il me semble que ce soit toi qui soit le plus représentatif d'une méthode violente et sectaire!
AU FACHO! mdrr

Anonyme a dit…

un con c est un con et tu en fait partie ta haine et ta colère mal fondée car tu es inculte de la langue alors va revoir tes idées de débile

Infocrate a dit…

@Anonyme de 06:44

Je crois que ton commentaire est mon préféré...

Sans déconner, les mecs, vous êtes encore en train de vous exciter sur ce billet?
Et pour écrire un commentaire pareil?
A 06:44?

Va t'acheter une vie, mon ami.
Va.

@Anonyme du 05/12; 13:20

J'ai déjà répondu à tous les arguments que tu avances.
Ta rhétorique pue l'Extrême-Droite, et tu le sais.
L' "hyper-sensibilité" que tu évoques, à mon sujet, m'a tout l'air d'être un point commun avec la vôtre. Certains mots nous agacent, et les uns et les autres...

Chapeau à tous les deux, qui avez réussi à me sortir de mon silence sur ce blog abandonné.
Sérieux, les fafs, trouvez-vous d'autres occupations que de commenter des billets d'il y a plus d'un an.
J'aurais presque de la peine pour vos pitoyables existences...

Allez, bisous les desouches.
Bonnes fêtes nazionales.

 
Add to Technorati Favorites